Les épices mexicaines | Le guide

2 avril 2021 0
Les épices mexicaines | Le guide

La cuisine mexicaine a une grande réputation, pour ne citer qu’un exemple, elle a été déclarée en 2010 patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO et, aujourd’hui encore, elle est l’une des cuisines les plus connues au monde.

La cuisine mexicaine

Connaître le bon usage des épices mexicaines est de la plus haute importance pour mettre en valeur chaque plat que nous préparons.

Mais comme nous venons de le mentionner, ce n’est pas tout, il y a tout un monde à découvrir autour de cette cuisine passionnante qui vaut la peine d’être connue, alors n’hésitez pas à vous inscrire à nos diplômes de cuisine mexicaine et apprenez tout ce dont vous avez besoin pour devenir un expert de cette cuisine.

C’est alors que l’on peut se demander ce qui rend ses saveurs si uniques et comment la cuisine mexicaine fait que les palais du monde entier ne demandent qu’à goûter la prochaine bouchée.

Autant essayer de répondre à ces questions en parlant de comment tout a commencé, c’est-à-dire avec la cuisine mexicaine préhispanique, ses ingrédients, ses techniques et ses procédés qui forment l’histoire et la tradition gastronomique du Mexique.

Qu’est-ce qu’une épice ?

Cependant, il faut commencer par comprendre ce que sont les épices. Une épice est une substance d’origine végétale aux qualités principalement aromatiques, qui est utilisée pour assaisonner les aliments et ainsi produire une expérience gustative plus complète pour le palais des convives.

En d’autres termes, une épice est un ingrédient ou un condiment qui ajoute de la saveur, de l’arôme et parfois même de la couleur à nos préparations.

D’où viennent les épices ?

Pour vous donner un peu de contexte, son origine peut provenir de l’écorce d’un arbre, comme c’est le cas de la cannelle ; elle peut aussi provenir d’une graine, comme c’est le cas du rocou, du cumin, de l’anis, du clou de girofle et du poivre.

Les épices peuvent également provenir d’une herbe, comme l’épazote, le laurier, le thym, la menthe, la coriandre et l’origan.

Les épices peuvent même provenir (et c’est le mystère que ne racontent jamais les plus grands chefs) du mélange de plusieurs épices ; et de la poudre provenant de légumes, comme l’oignon ; ou de bulbes, comme l’ail.

Les principales épices mexicaines

Cependant, il existe un monde dont on parle peu et auquel, d’une certaine manière, on peut attribuer une part du mérite des célèbres saveurs de cette cuisine, nous faisons surtout référence aux épices mexicaines.

Il est important que vous sachiez que la vanille Papantla et le piment Tabasco sont deux des épices mexicaines les plus importantes dans la cuisine mexicaine.

Imaginez maintenant pouvoir réaliser la recette la plus simple, une recette qui satisfait et dépasse les attentes en matière de saveur avec juste une pincée d’épices mexicaines, n’est-ce pas génial ?

Sans plus attendre, voici la liste des principales épices mexicaines :

Pimienta tabasca (Pimenta dioica)

Également connu sous le nom de poivre gras de Tabasco, il pousse sur l’arbre Pimenta dioica, et son nom en nahuatl est xocosuchil. Il est considéré comme endémique au Mexique, bien qu’il pousse également au Guatemala, à Cuba et en Jamaïque. En tant que condiment, il est utilisé dans la préparation de sauces pour taupes, de ragoûts et de bouillons. Il s’agit d’une baie brune, que l’on laisse sécher au soleil et que l’on fait cuire au four. Il pousse du nord de l’État de Veracruz jusqu’à la péninsule du Yucatan.

Vanille (Vanilla planifolia)

Elle est extraite de la Vanilla planifolia. Son arôme, connu sous le nom de vanille, a été nommé ainsi par les Espagnols en raison de sa ressemblance avec la gousse de l’épée. C’est l’un des condiments et arômes les plus connus au monde ; son arôme est spectaculaire. Aujourd’hui, en tant que condiment, il est appliqué dans une variété de plats tels que les crèmes, les puddings, les glaces, les gâteaux, les biscuits, les cookies et les chocolats.

Chaya (Cnidoscolus chayamansa o Cnidoscolus aconitifolius)

La feuille de chaya est originaire de la péninsule du Yucatan. Son utilisation par les Mayas s’est largement étendue, et jusqu’à aujourd’hui, c’est un élément fondamental de la gastronomie yucatèque. Sa saveur est très similaire à celle des épinards, et il est généralement utilisé dans les soupes, les eaux, les jus, ou pour assaisonner le riz, les viandes, les sauces, les ragoûts, etc.

Pápalo (Porophyllum ruderale)

Du nahuatl papaloquilitl, d’une traduction similaire à “herbe à papillon comestible”, puisque ses feuilles ont la forme des ailes de ce dernier. Sa saveur est souvent comparée à celle de la coriandre et de la roquette. Ils sont très aromatiques et donnent une saveur très particulière à des plats aussi divers que les carnitas, les quesadillas, le guacamole, le chicharrón, les tacos al pastor, etc.

Epazote (Dysphania Ambrosioides)

C’est peut-être l’arôme mexicain par excellence, issu du nahuatl epazotl. Ces feuilles ont une saveur très particulière, comme huileuse et fumée, qui donne une touche indescriptible aux haricots, marinades, quesadillas, huitlacoche, esquites, et de nombreux plats d’origine préhispanique. Il est également très efficace contre les parasites de l’estomac.

Feuille d’avocat (Persea Americana)

La feuille d’avocat a un goût légèrement sucré, voire “noisette”, son odeur est souvent comparée à celle de l’anis. C’est un condiment très utilisé dans la gastronomie de Oaxaca, Chiapas et Puebla. Il est également souvent utilisé comme enveloppe pour les tamales, ou les morceaux de viande, et rôti, il est même utilisé comme substitut aux tortillas.

Achiote ( Bixa orellana)

En plus d’être l’une des teintures préhispaniques par excellence, cette graine qui provient de l’arbuste jaune rougeâtre l’achiote ou Bixa orellana était également utilisée, notamment par les Mayas, comme condiment dans les ragoûts et diverses sauces. Aujourd’hui, dans sa version la plus célèbre, il est utilisé comme condiment-colorant pour la délicieuse cochinita pibil.

Hoja Santa (Piper auritum)

Délicieusement parfumé, scientifiquement connu sous le nom de Piper auritum. Une épice préhispanique, surtout dans les ragoûts. Également utilisé comme emballage pour les tamales, les viandes et les poissons. Sa saveur se situe entre l’anis, le poivre et la menthe. Il est également utilisé dans les soupes, les liqueurs, et dans le délicieux mole verde ; dans le barbecue et les haricots.

Tous les usages

Si les épices mexicaines sont principalement connues pour leur usage gastronomique, au Mexique, elles sont également utilisées de manière traditionnelle dans des remèdes maison et des remèdes médicinaux.

Le principal avantage des épices mexicaines est que, sur le plan nutritionnel, elles n’apportent pas beaucoup de calories, de sels, de minéraux ou de graisses, contrairement à d’autres aliments, car la quantité recommandée à utiliser est très faible, souvent elle ne dépasse pas 10 grammes.

Chaque plat qui caractérise la gastronomie mexicaine a sa touche particulière, cette touche unique que donnent les épices mexicaines, ainsi que nos méthodes de cuisson.

Les épices mexicaines dans les plats mexicains

Pensez à une boisson typique de chaque foyer mexicain : le café de olla. Traditionnellement, il s’agit d’une boisson à base d’eau, de café, de clous de girofle, de poivre et de piloncillo.

Pensez maintenant à un déjeuner classique de la classe ouvrière, les chilaquiles, qui utilise l’épazote dans la sauce qui les baigne, vous pouvez aussi penser à des pains comme le cocol, auquel on ajoute de l’anis étoilé.

Des plats principaux comme la cochinita pibil, où la star est l’achiote et comment ne pas parler du mole poblano, une préparation unique qui prend plus de cinq épices dans sa préparation, parmi lesquelles : la cannelle, le poivre, les clous de girofle, l’anis et le sésame.

Qu’as-tu appris aujourd’hui sur les épices mexicaines ?

Vous avez appris que le Mexique est un pays d’une extrême richesse en matière de culture et de biodiversité, mais aussi que sa cuisine se caractérise par l’utilisation d’épices mexicaines pour assaisonner d’innombrables plats, comme nous venons de le mentionner, pour améliorer même le plat le plus simple.

Vous avez également appris que la gastronomie mexicaine est considérée comme un patrimoine mondial et que, sans être prétentieux, c’est grâce à la variété et à la richesse de notre cuisine, qui possède une appellation d’origine pour deux de ses épices endémiques : la vanille de Papantla et le piment gras de Tabasco.

Mais surtout, vous avez appris que l’utilisation des épices mexicaines doit être prudente et mesurée pour faire ressortir les saveurs, apporter une particularité à nos aliments et ne pas les saturer.

Vous avez également appris que la gastronomie mexicaine est considérée comme un patrimoine mondial et que, sans être prétentieux, c’est grâce à la variété et à la richesse de sa cuisine, qui possède une appellation d’origine pour deux de ses épices endémiques : la vanille de Papantla et le piment gras de Tabasco.

Mais surtout, vous avez appris que l’utilisation des épices mexicaines doit être prudente et mesurée pour faire ressortir les saveurs, apporter une particularité à nos aliments et ne pas les saturer.

Cependant, ce n’est pas tout

Les épices mexicaines constituent un vaste sujet que vous apprendrez peu à peu à connaître et à utiliser en entrant dans le monde passionnant de la gastronomie.

Dans la cuisine, il est très utile de créer un catalogue d’épices mexicaines qui servira de guide pour assaisonner vos aliments et recettes préférés.

Nous vous invitons à expérimenter dans votre cuisine les épices mexicaines, à oser les utiliser dans vos plats et à partager avec nous vos créations et votre grand goût pour notre patrimoine gastronomique.