Les sauces mexicaines

21 novembre 2020 0
Les sauces mexicaines

Aujourd’hui, nous présentons une gamme de sauces qui part, tout d’abord, du nombre incroyable de combinaisons que l’on peut donner à quatre ingrédients clés : tomate verte ou tomate, piment serrano, oignon et ail. Si la tomate est d’abord rôtie, ou si les ingrédients sont crus, s’ils sont bouillis, s’ils sont frits, s’ils sont broyés ou hachés, si certains d’entre eux comme l’ail ou l’oignon sont retirés, tout est un facteur qui modifie le résultat final. En outre, le choix le plus courant de piment serrano (aussi appelé chili serrano) peut varier à une énorme liste de piments frais et séchés qui donnent lieu à des variantes de sauces presque infinies.

La nourriture mexicaine est toujours accompagnée d’une sauce, nous vous proposons ici quelques recettes pour donner du goût à vos plats.

Sauce verte et sauce rouge  (salsa verde & salsa roja)

Deux sauces très basiques, probablement les plus connues de toutes. Si présents dans la vie des Mexicains, ils ont divisé la nation. L’un avec de la tomate et du chili vert et l’autre avec de la tomate et du chili rouge. Epicé, frais, acidulé et avec une légère note sucrée.

Sauce pico de gallo

A mi-chemin entre une sauce et une salade, puisqu’elle est préparée avec des tomates rouges coupées en dés, de l’oignon, du piment serrano et de la coriandre hachée, le tout cru et très frais. Avec un peu de sel et de citron pour lui donner une saveur plus complète. Aussi appelée salsa bandera parce qu’elle contient les trois couleurs du drapeau mexicain.

Sauce chipotle

La première fois que vous l’essayez, vous vous posez beaucoup de questions car elle vous inonde de son goût étrange et surprenant. Parce que son goût est unique, celui qui reste dans votre mémoire. La sauce chipotle a un goût fumé, épicé et sucré.

Sauce morita

Comme le chipotle, le chile morita est une sorte de jalapeño séché et (très souvent) fumé, une qualité qui se reflète dans la saveur de la sauce. Bien qu’il fonctionne dans beaucoup de plats, il se marie particulièrement bien avec le rôti de bœuf et de porc en général.

Sauce ranchera

Célèbre pour être la sauce qui accompagne l’un des meilleurs petits déjeuners du Mexique (et du monde) : les huevos rancheros. Avec des tomates rouges qui apportent de la fraîcheur, du piment, de l’oignon, de l’ail, du sel et de l’huile d’olive.

Sauce molcajete

C’est le nom donné aux sauces faites avec des ingrédients broyés et moulus dans un molcajete, un mortier traditionnel fait avec de la pierre de basalte. On dit que les meilleures sauces du pays sont préparées dans cet ustensile, tout comme elles l’étaient à l’époque préhispanique. Les ingrédients sont parfaitement mélangés, ce qui donne des saveurs plus profondes et plus complètes et une texture plus épaisse.

Sauce chile habanero

Une des sauces mexicaines les plus piquantes, faite de riches piments habanero.  Attention à ne pas avoir la main trop lourde si vous n’êtes pas habitué à manger pimenté.

Sauce chamoy

Fabriqué à partir de fruits secs, de piment, de sucre, de sel et de vinaigre, avec un goût sucré, aigre et épicé. Au Mexique, vous pouvez le trouver sous forme liquide, en poudre ou solide, sous forme de bonbons. En tant que sauce, elle est principalement consommée avec des fruits et des cocktails. On dit que les racines de la sauce chamoy se trouvent dans les umeboshi japonais. Il s’agit d’une sauce très utilitée pour les enfants.

Mole poblano

La plus complexe de toutes les sauces citées dans cet article, est originaire de la région de Puebla. Elle nécessite une longue liste d’ingrédients et sa préparation n’est pas facile. Vous la connaissez probablement sous le nom de “sauce au chocolat”, avec un goût profond, sucré, salé, épicé, fruité et amer, et bien plus encore. C’est un standard des racines et de la cuisine du Mexique, mais il rassemble aussi d’autres cultures. Des livres entiers pourraient être écrits sur cette délicatesse unique au monde.

Guacamole

Probablement la sauce mexicaine la plus célèbre. Je suis fatiguée de vouloir faire du guacamole et de ne pas trouver un seul avocat mûr dans les supermarchés, quelle situation désagréable ! Un conseil : n’utilisez pas un mixeur, écrasez-le manuellement ! De cette façon, vous tonifiez votre bras et, ce faisant, vous obtenez une texture et une saveur supérieures. Au fait, si vous n’y mettez pas de chili vert (jalapeño ou serrano), vous ne faites pas du guacamole 100% mexicain 😉 .