Guadalajara (Jalisco) : les choses à faire

 
Vous vous apprétez à visiter Guadalajara, célèbre pour être considérée comme la terre de la tequila et des mariachis. Très bon choix, sachez que son architecture coloniale fait d’elle une des meilleurs villes à visiter au Mexique et en Amérique Latine.

Guadalajara est une ville mexicaine, capitale et ville la plus peuplée de l’État de Jalisco. Elle est située dans l’ouest du Mexique, au centre de Jalisco, dans la zone géographique connue sous le nom de Valle de Atemajac. Elle fait partie de la macrorégion industrielle d’El Bajío, en particulier dans le bassin occidental ou Centre occidental (Mexique).  C’est la deuxième métropole la plus peuplée du pays avec 5 125 000 habitants au dernier recensement de 2010. En effet, elle appartient à la zone métropolitaine de Guadalajara, avec huit autres municipalités et forme ainsi la deuxième zone urbaine la plus peuplée au Mexique et la huitième en Amérique latine. Son territoire est bordé au nord par Ixtlahuacán del Rio, à l’est par tonalá et Zapotlanejo, au sud par San Pedro Tlaquepaque et à l’ouest par Zapopan.

Guadalajara est considérée comme l’une des plus grandes villes du pays sur une superficie de 803 km², avec la ville de Mexico, Monterrey, Puebla et Tijuana. Elle constitue le troisième noyau économique du pays après Mexico City et la ville de Monterrey avec un produit intérieur brut (PIB) de 80,656 millions de dollars en 2014. Elle est classée comme ville globale en 2016 et l’une des 90 villes les plus productives au monde.

 

Monuments à visiter

    • L’Hospice Cabañas (Hospicio Cabañas)
    • La cathédrale de Guadalajara (catedral de Guadalajara)
    • Le théâtre Degollado (teatro Degollado)
    • La Rotonda de los Jaliscienses Ilustres
    • Le Temple Expiatorio del Santísimo Sacramento (templo Expiatorio del Santísimo Sacramento)
    • Les Arcos de Guadalajara
    • Le rond-point de la Minerva (glorieta Minerva)
    • La avenida Américas
    • Le pont Matute Remus face à l’Hôtel Riu Plaza Guadalajara (puente Matute Remus)

 

Economie et culture

L’économie de la ville repose sur l’industrie, en particulier sur les technologies de l’information, grâce à un grand nombre d’entreprises internationales possédant des installations de fabrication dans cette zone métropolitaine. Elle dispose également d’industries locales pour la production de chaussures, de textiles et de produits alimentaires. C’est aussi un important centre culturel au Mexique, considéré par la plupart comme le foyer du mariachi et le siège de plusieurs événements culturels de grande envergure, comme le Festival international du film de Guadalajara et la Foire internationale du livre de Guadalajara, sous les auspices de la deuxième plus importante école du pays, l’Université de Guadalajara, de renommée mondiale, qui attirent des foules nationales et internationales. Guadalajara a été nommée capitale américaine de la culture en 2005 et siège des Jeux panaméricains de 2011.

 

Histoire

La ville de Guadalajara a été fondée le 5 janvier 1532 par Cristóbal de Oñate et 42 voisins. Toutefois, la zone étant peu propice à l’agriculture et manquant de ressources naturelles, la population déménagea et réemménagea 3 fois avant que Doña Beatriz Hernández demande finalement à la communauté de ne plus déménager et de s’installer à Gudalajara pour y construire un foyer. La ville s’établissait donc de manière définitive ce 14 février 1542.
Guadalajara a, par ailleurs, joué un rôle de premier plan pendant l’Indépendance mexicaine, car c’est dans cette ville que le curé Miguel Hidalgo y Costilla a déclaré l’abolition de l’esclavage. À la fin de la guerre d’Indépendance et avec la proclamation de l’Etat libre et souverain de Jalisco, Guadalajara est devenue la capitale de l’État.