Le Panthéon Maya : Dieux et déesses

Le Panthéon Maya : Dieux et déesses

19 mai 2020 0

Avec entre 166 et 250 dieux nommés, les Mayas avaient un panthéon complexe et changeant. Ils avaient des dieux pour superviser chaque action humaine et chaque aspect de la vie : des dieux pour la naissance et la mort, pour le jeu de balle et le jeu de hasard, pour les voyages et les commerçants, pour les femmes enceintes et les nourrissons, pour la jeunesse, l’âge, la santé et le suicide, pour la nature sauvage et l’agriculture, un dieu du maïs et du tonnerre, des dieux créateurs et des dieux de la destruction, des dieux de la mort et des dieux du ciel. Tous ces dieux étaient également changeants. Ils pouvaient être d’un seul sexe ou des deux, jeunes et vieux, bons mais parfois mauvais, selon l’époque et les circonstances.

Les Mayas voyaient leurs dieux agir dans tous les cas. Le regretté Robert Sharer, professeur à l’université de Pennsylvanie, a écrit dans son livre “Daily Life in Maya Civilization” (Greenwood Press, 2009) que les anciens Mayas croyaient que tout “était imprégné à différents degrés d’un pouvoir invisible ou d’une qualité sacrée”, appelé k’uh, qui signifiait “divin ou sacré”.

“L’univers des anciens Mayas était composé de kab, ou Terre (le domaine visible du peuple Maya), de kan, ou le ciel au-dessus (le royaume invisible des divinités célestes), et de xibalba, ou le monde souterrain aqueux en dessous (le royaume invisible des divinités du monde souterrain)”, a écrit Sharer.

En raison de cette complexité, les premiers observateurs européens n’ont probablement pas saisi pleinement la religion et le panthéon mayas. Cependant, les érudits ont déchiffré suffisamment de codex et de hiéroglyphes mayas pour citer les principaux dieux mayas. Ces dieux sont énumérés ci-dessous, mais la liste n’est en aucun cas exhaustive.

Itzamna

Itzamna est un dieu créateur, l’un des dieux impliqués dans la création des êtres humains et père des Bacabs, qui ont défendu les coins du monde. Itzamna a enseigné aux humains les métiers de l’écriture et de la médecine. Itzamna est parfois identifié avec le dieu élevé Hunab Ku et le dieu soleil Kinich Ahau.

Yum Kaax

Dieu de la nature, Yum Kaax est le dieu des plantes et des animaux sauvages, le dieu des bois. C’est le dieu vénéré par les chasseurs et les agriculteurs, qui chassent les animaux sauvages ou sculptent leurs champs dans sa forêt.

Le dieu du maïs

Les Mayas avaient à la fois un dieu du maïs femelle et un mâle et à la fois un dieu simple végétatif et un dieu du maïs mâle plus puissant et tonique. Le dieu du maïs tonique personnifie le maïs, les fèves de cacao et le jade. C’est un dieu protecteur des arts du scribe, de la danse et des festins. Les rois mayas se sont souvent habillés comme le dieu du maïs lors des rituels de sa vie, de sa mort et de sa régénération.

Hunab Ku

Hunab Ku est un dieu précolombien dont le nom se traduit par “le seul Dieu” ou “le Dieu unique”. Les chercheurs débattent encore pour savoir si Hunab Ku est un dieu indigène ou une création des Espagnols. La plupart pensent qu’il est indigène. Les Espagnols se sont concentrés sur Hunab Ku pour persuader les Mayas de la croyance fondamentale du christianisme.

Kinich Ahau

Kinich Ahau est le dieu du soleil des Mayas, parfois associé à Itzamna ou à un de ses aspects. Pendant la période classique, Kinich Ahau était utilisé comme titre royal, portant l’idée du roi divin. Il est également connu dans les codices mayas sous le nom de Dieu G et figure dans de nombreuses gravures sur les pyramides mayas.

Ix Chel

Ix Chel est la déesse de la médecine et de la profession de sage-femme, également connue comme la déesse de la fabrication des enfants. Elle est représentée sous la forme d’une femme âgée.

Chaac

Chaac est le dieu de la pluie aux yeux globuleux, de première importance pour les Mayas. Chaac a un aspect quadruple, chaque aspect représentant les directions et les couleurs cardinales. Chaac a apporté les nuages, le tonnerre, les éclairs et surtout la pluie.

Kukulkan

Kukulkan est le dieu serpent à plumes des Mayas. Kukulkan était vénéré par d’autres cultures mésoaméricaines comme les Aztèques, où le dieu était connu sous le nom de Quetzalcoatl. Un culte maya s’est développé autour de Kukulkan, dont les prêtres aidaient au commerce et aux communications pacifiques entre les Mayas. Des sacrifices humains étaient offerts à Kukulkan.

Religion et cosmologie maya

Une grande partie de la religion maya n’est pas clairement comprise aujourd’hui en raison de sa complexité et de son riche panthéon de divinités. Les chercheurs ont réussi à déchiffrer certains des principaux éléments de la religion maya, mais d’autres éléments ne seront peut-être jamais connus.

Cosmologie

Pour les Mayas, le monde était plat avec quatre dieux forts à chacun des coins représentant les directions cardinales. Au-dessus de la terre se trouvait le ciel avec ses 13 couches, chacune représentée par un dieu. En dessous se trouvait Xibalba ou le monde souterrain, un endroit froid et malheureux divisé en neuf couches, chacune avec son propre Seigneur de la Mort. Lorsqu’un Maya mourait de causes naturelles, son esprit se dirigeait vers le monde souterrain où il devait se frayer un chemin à travers les couches pour atteindre le ciel suprême. Les femmes qui mouraient en couches, celles qui mouraient en sacrifice et les victimes sacrificielles du terrain de balle allaient au ciel suprême immédiatement après leur mort.

Le monde spirituel

Les Mayas étaient animistes dans leurs croyances, c’est-à-dire qu’ils croyaient que tout était imprégné d’une essence ou d’une force spirituelle, y compris les objets inanimés tels que les roches et l’eau. Ces essences spirituelles devaient être honorées et reconnues. Les dieux étaient les forces spirituelles suprêmes, mais même l’essence spirituelle