Le masque nasal | Une innovation mexicaine contre la COVID19

26 mars 2021 0
Le masque nasal | Une innovation mexicaine contre la COVID19

Des chercheurs de l’Institut national polytechnique (IPN) ont mis au point un masque nasal qui vise à protéger contre le COVID-19 pendant les activités nécessitant le retrait des masques nasaux traditionnels.

Une avancée des chercheurs mexicains

Le petit masque, appelé Mask Eating, permet de manger, de boire ou d’être en consultation chez le dentiste avec les narines couvertes.

Selon le scientifique de l’École de médecine (ESM) et coordinateur du projet, Gustavo Acosta Altamirano, ce produit est né de la nécessité de disposer de plus d’éléments de protection sanitaire. En fait, il peut être placé sous le masque, car il n’est pas destiné à le remplacer.

Pour que le masque constitue une barrière efficace contre le virus SRAS-CoV-2, le groupe de recherche a tenu compte de la taille des aérosols (inférieure à 5 microns). Ils ont ensuite évalué différents matériaux jusqu’à ce qu’ils trouvent la matière première optimale pour sa fabrication, selon l’expert.

Le masque a été fabriqué selon des normes de qualité strictes ; il contribuerait à réduire la propagation du coronavirus. Bien que l’Institut mexicain de la propriété industrielle (IMPI) ait accordé l’enregistrement de Mask Eating en tant que modèle d’utilité, les développeurs sont toujours en pourparlers avec une entreprise pour fabriquer le masque et le vendre.

Comment fonctionne le Mask Eating ?

La porte d’entrée du nouveau coronavirus dans l’organisme est constituée par les récepteurs cellulaires ACE2, une protéine enzymatique présente dans la plupart des parties du corps. Ces récepteurs sont présents en plus grand nombre dans la membrane qui tapisse le nez et la bouche, et en plus petite quantité dans les yeux et le reste des voies respiratoires.

Ainsi, les infections au COVID-19 se produisent lorsque des gouttelettes respiratoires contenant des particules virales expulsées lors de conversations, d’éternuements ou de toux atteignent le nez, la bouche ou les yeux d’une personne saine.

Cependant, nous savons que la plupart des nouvelles infections par le COVID-19 commencent dans le nez, une fois que les gouttelettes ou les plus petites particules responsables de la transmission du virus par voie aérienne sont inhalées. Le SRAS-CoV-2 a beaucoup plus de chances de pénétrer dans l’organisme par la membrane qui tapisse le nez que par la bouche ou les yeux.

Par conséquent, ce masque nasal peut être utile pour réduire le risque d’infection uniquement dans les activités qui nécessitent le retrait du masque nasal.

Le masque nasal a déjà été enregistré auprès de l’Institut mexicain de la propriété industrielle (IMPI) et les chercheurs sont en pourparlers avec une entreprise pour commencer à le fabriquer.