Quelles est la situation actuelle du coronavirus au Mexique ?

3 février 2021 1
Quelles est la situation actuelle du coronavirus au Mexique ?

Alors que le monde entier est paralysé par la pandémie de la COVID-19, certains pays sont plus ou moins touchés. En effet, face à cette crise sanitaire, les décisions et les restrictions imposées aux populations par les gouvernements ont été très diverses.

Par exemple, en France, il y a eu plusieurs confinements et couvre-feu. Des pays comme le Mexique et le brésil n’ont pas du tout imposé ce type de mesures. Plusieurs mois après, quelles en sont les conséquences ?

Rappel sur les mesure prises en Europe

En Europe, les gouvernements ont imposé le port du masque dans les lieux publics :

  • Les allemands et les autrichiens ont imposé le masque type FFP2
  • La France a interdit les masques en tissu « de types maison » mais autorisé les masques en tissu de catégorie 1 et les masques chirurgicaux. Les masques type FFP2 sont aussi autorisés mais le gouvernement français a été moins drastique que les allemands et autrichiens.

Sur internet, de nombreux sites proposent des masques de protection en tissu qui filtrent à plus de 90 % des particules de 3 microns. Pensez à vérifier la catégorie de ce type de masque à l’achat.

Le coronavirus en chiffres au Mexique

Les statistiques des nouveaux cas sont dramatiques : on observe clairement une augmentation du nombre de cas quotidiens, et cela depuis le 29 novembre, puis le 2 janvier.

C’est très clairement l’effet des vacances scolaires et des fêtes de fin d’année. En se déplaçant en famille et en organisant de grands rassemblements, le coronavirus s’est propagé rapidement, entre les individus.

En ce moment, il y a plus de 20 000 nouveaux cas chaque jour ! Le Mexique, accuse, depuis le début de la crise, plus de 135 000 morts. C’est l’un des pays le plus touchés par cette crise sanitaire, avec le Brésil et les Etats-Unis.

Les moyens mis en place

N’ayant pas imposé de mesures sanitaires (port du masque, gel hydroalcoolique, distanciation…), de confinements ou de couvre-feu, les résultats ne sont pas étonnants. Par contre, ils sont alarmants.

Plages bondées

Que ça soit à Puerto Vallarta, Acapulco ou Cancún, les plages sont saturées et les touristes sont de sortie. Tout les baigneurs et plagistes sont à touche / touche, sans aucune protection.

Magasins et restaurants pleins

Alimentaires ou non, en intérieur ou en extérieur, les restaurants sont ouverts et les magasins sont pleins. Plus de 500 restaurateurs ont ouverts malgré les recommandations des autorités. En effet, les touristes étant une aubaine économique, les commerçants ne veulent pas laisser passer du potentiel chiffre d’affaire. C’est un peu « ouvrir ou mourir » !

Certains commerçants témoignent :

« Si nous n’ouvrons pas, notre conçurent le fera et nous perdrons trop de chiffre d’affaire »

Hôpitaux saturés

Les hôpitaux sont entièrement saturés, certains malades atteints du coronavirus sont refusés et ne peuvent pas être pris en charge. Les médecins et le personnel soignant sont complètement dépassés par la situation : ils manquent de moyens, de matériel et le moral est au plus bas.

plage cancun mexique

Est-il possible de voyager au Mexique en ce moment ?

Malgré cette situation catastrophique, les frontières pour entrer et sortir du Mexique ne sont pas du tout fermées. Il n’y a aucune restriction particulière de prise.

Malgré cela, le gouvernement Mexicain recommande simplement d’éviter les voyages à l’international et demande aux touristes de repousser leur venue.

Pour celles et ceux qui veulent se risquer à voyager au Mexique, malgré tout, sachez qu’à votre arrivée sur le territoire Mexicain, des professionnels vous prendront la température. Un formulaire de santé sera également à remplir. Si votre température est positive vous pourrez être mis en quarantaine ou vous voir refuser l’accès au territoire Mexicain.

Toutefois, il faut rappeler que certaines personnes sont asymptomatiques au coronavirus et ne présente ainsi pas de fièvre. De plus, avec les nouveaux variants du COVID-19 (Afrique du sud, Brésil, Angleterre), la fièvre n’est plus un symptôme principal. De ce fait, tester simplement la température des personnes entrant dans le pays est une première étape, mais n’est pas du tout suffisante pour canaliser une pandémie de ce type.

Par contre, il est important de préciser que pour revenir en France, un test PCR, négatif, rédigé en anglais, et de moins de 3 jours sera demandé. Sans ce test, vous ne pourrez pas être accepter sur le territoire français.

Plusieurs médias révèlent d’aillent que des test PCR négatifs se vendent au marché noir, aux abords ou dans les aéroports directement.

Et pour l’avenir ?

Le Mexique a tout de même réagi en passant commande plusieurs millions de dose de vaccin pour le coronavirus. Le gouvernement Mexicain a opté pour le vaccin russe nommé Spoutnik V. Hugo Lopez-Gatell, ministre adjoint de la Santé, a indiqué que les 7.4 millions de doses de vaccin seraient livré entre février et avril 2021. Le vaccin russe remplacera, à terme, le premier vaccin commandé à la marque américaine Pfizer.