Une nouvelle espèce de dinosaure à crête identifiée au Mexique

22 mai 2021 0
Une nouvelle espèce de dinosaure à crête identifiée au Mexique

Une équipe de paléontologues mexicains a identifié une nouvelle espèce de dinosaure après avoir découvert ses restes fossilisés, vieux de 72 millions d’années, il y a près de dix ans, a annoncé jeudi l’Institut national d’anthropologie et d’histoire (INAH) du Mexique.

Tlatolophus galorum : nouvelle espèce de dinosaures

La nouvelle espèce, baptisée Tlatolophus galorum, a été identifiée comme un dinosaure à crête après la découverte de 80 % de son crâne, ce qui a permis aux experts de la comparer à d’autres dinosaures de ce type, a précisé l’INAH.

L’enquête, à laquelle ont également participé des spécialistes de l’Université nationale autonome du Mexique, a débuté en 2013 avec la découverte d’une queue articulée dans l’État de Coahuila, au centre-nord du Mexique, où d’autres découvertes ont été faites.

“Une fois que nous avons récupéré la queue, nous avons continué à creuser en dessous de l’endroit où elle se trouvait. La surprise a été que nous avons commencé à trouver des os tels que le fémur, l’omoplate et d’autres éléments”, a déclaré Alejandro Ramírez, un scientifique impliqué dans la découverte.

Plus tard, les scientifiques ont pu collecter, nettoyer et analyser d’autres fragments d’os provenant de la partie antérieure du corps du dinosaure.

Les paléontologues avaient en leur possession la crête du dinosaure, qui mesurait 1,32 mètre de long, ainsi que d’autres parties du crâne : mâchoires inférieure et supérieure, palais et même une partie connue sous le nom de neurocranium, où était logé le cerveau, a précisé l’INAH.

La signification du nom

L’organisme mexicain d’anthropologie a également expliqué la signification du nom – Tlatolophus galorum – de la nouvelle espèce de dinosaure.

Tlatolophus est un mélange de deux mots, réunissant un terme de la langue indigène mexicaine Nahuatl qui signifie “mot” avec le terme grec signifiant “crête”. Galorum fait référence aux personnes liées à la recherche, a précisé l’INAH.