L’histoire du Club de foot mexicain Necaxa | Aguascalientes

29 avril 2021 0
L’histoire du Club de foot mexicain Necaxa | Aguascalientes

On dit que lorsque ces onze-là entrent sur le terrain, des rayons apparaissent dans le ciel. On dit qu’ils racontent l’histoire de onze frères, qui se vantent de la grandeur des années 90, qui ont une nouvelle maison à Aguascalientes mais qui ont écrit de grandes gloires sur la plus grande scène. De fidèles supporters, Los Rayos del Necaxa, continuent de remplir des pages dans la Liga de Ascenso, mais promettent de retourner dans le ciel, où les Rays sont plus proches.
Necaxa a beaucoup d’histoire, et voici quelques-uns des joueurs qui l’ont fait : Antonio Aspiri, Mario Pichojos Pérez, Horacio Casarín, Norberto Outes, Alex Aguinaga, Ricardo Peláez, Alberto García Aspe, Ivo Basay, Luis Hernández, Nicolás Navarro, Sergio Ratón Zarate et Cuauhtémoc Blanco.

Les débuts de Necaxa

Le Club Necaxa, populairement connu sous le nom de Rayos del Necaxa, également appelé Hidro Rayos puisqu’il joue à Aguascalientes, a été fondé le 21 août 1923, lorsque l’ingénieur anglais W. H. Frazer, propriétaire d’une usine électrique, a décidé d’unir les équipes Luz y Fuerza et Tranvías.
Dans les années 30, Necaxa est devenue l’équipe la plus populaire du Mexique et, deux ans plus tard, elle a entamé une ère glorieuse en remportant quatre titres (1932-1933, 34-35, 36-37 et 37-38).

En 1935-1936, sous la direction de l’Autrichien Ernesto Pauler, ils ont remporté les titres suivants : Champion des champions, champion de Mexico, champion de la ligue, champion national et champion d’Amérique centrale, ce dernier titre ayant été obtenu lors des Jeux d’Amérique centrale au Salvador, où ils se sont déguisés en équipe nationale et ont remporté tous leurs matchs, offrant ainsi le premier championnat international au Mexique.

Son équipe, connue sous le nom des onze frères, a fini par être appelée le “campeonísimo”.
Le 27 mars 1939, à la recherche du championnat contre les Asturies, il s’est passé quelque chose qui ne s’est pas répété au Mexique. Les supporters Necaxista, mécontents d’un tacle dur sur Horacio Casarín et ajoutés à la défaite de l’équipe, mettent le feu au Parc des Asturies.

Première disparition

En 1943, la première disparition de Necaxa a eu lieu. Les problèmes de l’équipe sont apparus lorsque W. H. Frazer, son créateur, est décédé et avec lui, la brève existence de cette équipe.
Le 18 avril 1943, l’équipe a fait ses adieux lors d’un match contre España, le score était de 4-3 en faveur de Necaxa. Les gens dans les tribunes ne pouvaient pas croire que leur équipe allait disparaître. Le Sindicato de Electricistas a tenté de maintenir l’équipe dans la ligue mineure.
Le 24 septembre 1950, un match nul sans but contre Guadalajara marque le retour de Necaxa dans le football national, après la disparition de España et Asturias, et désormais propriété du Sindicato de Electricistas.
Les Electricistas ont remporté le titre de la Coupe en 1960 et l’année suivante, au stade universitaire olympique, ils ont battu les Brésiliens de Santos, avec Pelé dans les rangs de l’équipe brésilienne. Lors de ce match historique, le Morocho Dante Juarez a inscrit deux buts et délivré deux passes décisives pour que Necaxa remporte le match.

Deuxième disparition

Le 19 septembre 1971, l’équipe s’est trop endettée auprès de ses joueurs et le conseil d’administration a vendu le club à des hommes d’affaires espagnols qui ont décidé de changer le nom de Necaxa en Toros del Atlético Español. Les supporters se sentent trahis et retirent leur soutien à l’équipe rouge et blanche.

Après 11 ans d’existence de l’Atlético Español, le conseil d’administration des Toros décide de reprendre le nom et les couleurs de Necaxa et en juillet 1982, l’équipe retrouve l’élite avec une défaite 3-2 contre Tampico Madero.
La nouvelle ère est difficile, leurs fans les avaient oubliés.
Necaxa a échappé deux fois à la relégation, en 1985 contre les Leones Negros de la U de G et en 1987 contre Zacatepec.
Lors de la saison 1989-90, sous la direction de l’entraîneur Aníbal Ruiz, arrive l’Équatorien Alex Aguinaga, l’un des plus grands symboles de l’équipe rouge et blanche dans son histoire imminente et cité parmi les meilleurs joueurs étrangers à être venus au Mexique.
Necaxa a fait un bon tournoi et s’est qualifié pour les playoffs, mais a été éliminé par les Pumas en huitième de finale.
Pour le tournoi suivant, le conseil d’administration a essayé d’attirer les fans en décidant de changer l’uniforme classique d’un maillot blanc avec cinq lignes rouges pour un uniforme avec un éclair dessiné dessus. Après un tournoi pas très bon, l’équipe ne s’est pas qualifiée pour les playoffs.
En 1992, avec Roberto Marcos Saporiti à la barre, Enrique Borja rejoint le conseil d’administration et lance une campagne de récupération des fans, en mettant l’accent sur les enfants.
Cette année-là, ils terminent comme superleaders. Necaxa devient une équipe forte, solide et extrêmement offensive, restant invaincue à domicile.

Premier championnat

Il a fallu 56 ans pour que les Rayos remportent un titre et cela s’est produit le 4 juillet 1995, lorsqu’ils ont battu Cruz Azul au stade Azteca, avec un score cumulé de 2-0. Manuel Lapuente était chargé de la direction technique.Une fois de plus, Necaxa est devenu Campeonísimo après avoir été champion de la Coupe, champion de la Ligue, champion de la CONCACAF et champion des champions.

Deuxième championnat

La saison suivante, Necaxa atteint les playoffs en tant que sous-chef et affronte Celaya. Avec un match nul d’un but à l’aller et un match nul et vierge au retour, les Rayos sont couronnés bicampeons.

Lors du tournoi suivant, Necaxa atteint la finale contre Santos, mais échoue de peu à un tri-championnat après avoir perdu le dernier match à Torreón.
Lors de la saison d’été 1998, les Rays atteignent la finale, cette fois avec Toluca, une équipe qui, après avoir perdu le match aller et fait une remontée extraordinaire, a battu l’équipe rouge et blanche.

Troisième championnat

En hiver 1998, Manuel Lapuente a quitté Los Rayos pour entraîner l’équipe nationale, alors Raúl Arias a repris l’équipe et avec lui, Necaxa a remporté le championnat une nouvelle fois, en battant Guadalajara au stade de Jalisco.

Fin 1999, Enrique Borja a démissionné de son poste de président de Necaxa et Justino Compeán, qui était président du comité d’organisation de la Coupe des confédérations et membre du comité d’organisation de la Coupe du monde Mexique 86, et aujourd’hui président de la Fédération mexicaine de football, a pris le relais.
La même année, Necaxa a participé à la Coupe de la CONCACAF, battant ses trois rivaux, Saprissa, DC United et Alajuelense, pour remporter le championnat, ce qui lui a donné le droit de participer à la première Coupe du monde des clubs de la FIFA, qui s’est tenue en 2000 au Brésil, où il a remporté la troisième place, battant des équipes comme le Real Madrid et Manchester United.
En 2000, Necaxa a été invité à participer à la Merconorte Cup, où il a affronté l’Atlético Nacional, Alajuelense et Alianza Lima, et a été éliminé au premier tour.
Lors de l’édition 2001 du Merconorte, les Rayos ont participé à nouveau et ont écrasé leurs rivaux sud-américains Alianza Lima, Aucas et America de Cali, mais ont été éliminés en demi-finale par les Millonarios de Colombie aux tirs au but.
Necaxa atteint à nouveau la finale, cette fois contre l’Amérique lors du tournoi d’été 2002. Los Rayos ont remporté le match aller 2-0, avec des buts de Víctor Ruiz et Luis Roberto Alves Zague. L’América a remporté le match retour 2-0 grâce à des buts d’Iván Zamorano et de Christian Patiño, ce qui a permis d’égaliser le score. En se définissant dans la prolongation, qui avait en Hugo Norberto Castillo le héros en marquant le but en or.

L’arrivée à Aguascalientes

Inauguration du stade Victoria

Le 26 juillet 2003, Necaxa inaugure le stade Victoria et termine son déménagement à Aguascalientes, après un projet intéressant dans lequel le conseil d’administration a parié sur cette ville pour améliorer les finances du club et chercher une véritable base de supporters pour l’équipe rouge et blanche.

Il peut accueillir 25 494 spectateurs. Le nom du stade a été vendu dans le cadre d’une concession de 25 ans à Grupo Modelo, qui lui a donné le nom de “Victoria”, d’après la marque d’une de ses bières. Le stade Victoria, depuis le tournoi d’ouverture 2003, est le nouveau domicile des Rayos. Ce stade a été construit dans la colonia centrale Héroes (en face du parc historique de baseball “Alberto Romo Chávez”), dans ce qui était auparavant le stade municipal ; de terrain d’État et de construction municipale, il est devenu une propriété privée (de propriété publique à propriété privée) de l’ancien gouverneur d’Aguascalientes, M. Luis Armando Reynoso Femat. Le bâtiment est actuellement situé dans la zone dite sportive d’Aguascalientes puisque dans ses environs se trouvent.. : Le parc de baseball, le gymnase, le terrain de basket, le vélodrome, la piscine semi-olympique, entre autres.

Changement de directeur technique

En juillet 2005, et après un long séjour en tant que directeur technique de Necaxa, Raul Arias a mis fin à ses relations avec les Rayos, laissant Enrique Lopez Zarza aux commandes.
En septembre 2006, Justino Compeán a été nommé président de la Fédération mexicaine de football, raison pour laquelle il a quitté son poste de président de Necaxa, arrivant à sa place Javier Perez Teuffer, avec lequel Hugo Sánchez est arrivé à la tête de Necaxa, mais seulement pour une courte période, car il a été nommé entraîneur national et a quitté les Rayos, prenant le poste de José Luis Trejo.

Tournoi Interliga

En 2007, Necaxa a été champion du tournoi Interliga, ce qui lui a valu un billet pour la Copa Libertadores, où il a démarré sur les chapeaux de roue, remportant trois matchs et terminant la phase de groupe à la première place, mais s’inclinant en huitième de finale face au Nacional de Montevideo.
Après le Clausura 2007 et la participation à la Libertadores, José Luis Trejo a quitté l’équipe, arrivant pour l’Apertura

2007, le Hollandais Hans Westerhoff, qui a entraîné les 17 matchs du tournoi. Il a été suivi dans le banc de touche par Salvador Reyes, qui a atteint une série de neuf matchs sans victoire.
Après une année de présidence de Perez Teuffer, Marco Antonio de Alba a pris la relève jusqu’à la fin de l’année 2008, date à laquelle il s’est retiré avec l’entraîneur Salvador Reyes.
Roberto Muñoz González a pris le poste d’entraîneur principal des Rayos et Octavio Becerril celui d’entraîneur intérimaire, seulement pour une courte période, alors qu’ils essayaient de ramener la grandeur à l’équipe et de reprendre l’idée de football de Raúl Arias, avec qui Necaxa, n’a pas réussi à se démarquer, finissant en division de promotion.

La phase régulière du tournoi de clôture 2009 s’est terminée et avec elle, une longue histoire des Rayons de Necaxa en Première Division a pris fin, puisqu’ils ont terminé dernier du tableau de quotient et ont été relégués en Première Division A, aujourd’hui connue sous le nom de Ligue de l’Ascension.