Stade Azteca de Mexico | Coupe du Monde 2026

3 juillet 2021 0
Stade Azteca de Mexico | Coupe du Monde 2026

Le stade Azteca (Estadio Azteca), situé à Coyoacán dans la ville de Mexico, est devenu un stade de football mythique et un lieu de rassemblement tous les quinze jours pour les supporters mexicains. Un mastodonte qui accueillera en 2026 une troisième Coupe du monde, du jamais vu. Au cours des 50 dernières années, il a accueilli certains des plus grands événements sportifs nationaux et mondiaux.

La construction du stade

Les architectes Pedro Ramirez Vazquez et Rafael Mijares sont les auteurs de la conception du stade qui a vu le jour sur un terrain communal de la banlieue de Santa Ursula Coapa. La construction a commencé en août 1962 et s’est achevée en 1966. Il a fallu plus de 800 ouvriers, sept millions d’heures de travail, 100 tonnes de béton et 8 000 tonnes de tiges d’acier pour ériger la structure.

Des débuts prometteurs

Le titre “Estadio Azteca” a été donné par Antonio Vazques et a également été élu meilleur nom par les supporters. Le stade a finalement ouvert ses portes au public le 29 mai 1966. Le premier événement organisé dans le stade est un match amical entre le Club America local et l’équipe italienne du Torino. 105 000 spectateurs ont rempli les tribunes pour célébrer le premier but, marqué par Arlindo Dos Santos dans les 10 premières minutes.

Des moments inoubliables

Au cours des cinq dernières décennies, des millions de fans ont assisté à des exploits extraordinaires dans ce lieu. Le stade a accueilli les finales de la Coupe du monde en 1970 et 1986 et a couronné deux des plus grands footballeurs de tous les temps : Pelé et Maradona.

En 1970, “le Roi” a remporté son troisième titre de champion du monde avec le Brésil, aux côtés de Rivelino, Tostao, Gerson et Jairzinho, tandis que 16 ans plus tard, Maradona a fait la une des journaux pour l’Argentine avec son but de la “main de Dieu” et le fameux “but du siècle” lors du même match contre l’Angleterre.

Stade Azteca de Coyoacan

Parmi les plus grands moments de l’Estadio Azteca, citons le “Match du siècle” entre l’Italie et l’Allemagne, avec Franz Beckenbauer, qui, le bras bandé, a atteint les demi-finales.

L’équipe nationale du Mexique a également vu ses héros soulever des trophées et créer des moments inoubliables. Manuel Negrete a marqué le plus beau but de l’année 1986 avec son “coup de ciseau” depuis le point de penalty. L’équipe a été victorieuse de la Coupe des confédérations 1999, ainsi que de la Gold Cup de la même année, et l’équipe des moins de 17 ans a remporté la Coupe du monde U17 en 2011. En outre, il a accueilli les matchs des Jeux olympiques de 1968.

C’est actuellement le terrain du Club America, mais il a également accueilli d’autres clubs par le passé, comme Cruz Azul, Necaxa, Atletico Espanol et Atlante. Il a accueilli 33 finales de football mexicain, dont certains des meilleurs matchs auxquels les amateurs de football ont assisté dans le stade. Le plus récent d’entre eux a eu lieu lors du championnat de Clausura 2014, où Aguilas a été victorieux des Tigres.

Un changement de nom

En 1997, le stade est rebaptisé “Guillermo Canedo”, en hommage posthume au président du Club America et de la CONCACAF.

Cependant, l’appellation originale “Estadio Azteca” était très ancrée dans les esprits et les supporters ont eu du mal à adopter le nouveau nom. La préférence de Televisa, les propriétaires du stade, a donc été de courte durée, le public a insisté pour l’appeler Estadio Azteca et peu après, le stade a retrouvé son nom original.

Un impact en dehors du football

L’Azteca n’est pas seulement une source d’inspiration pour le monde du sport, il l’a également été pour les artistes. Andres Calamaro a été émerveillé et surpris par la structure et a composé la chanson “Estadio Azteca” avec ces mots : “Quand j’étais petit et que j’ai rencontré l’Estadio Azteca, j’ai été stupéfait, je me suis senti petit en présence du géant, quand j’ai été plus âgé, la même chose s’est reproduite…”

Cette inspiration a également été ressentie par Michael Jackson, le roi de la pop, qui a battu le record d’affluence en 1993 lorsque 600 000 personnes sont venues assister à sa tournée mondiale “Dangerous” pendant cinq jours.

Le football américain a également laissé son empreinte. Après de multiples matchs de pré-saison à Mexico, l’Estadio Azteca a finalement ouvert ses portes le 2 octobre 2005 pour une rencontre entre les San Francisco 49ers et les Arizona Cardinals. Il s’agissait du premier match de saison régulière de la ligue NFL de l’histoire à être joué en dehors des États-Unis et il a attiré une foule record de 103 467 personnes.

Onze ans plus tard, une rencontre entre les Houston Texans et les Raiders a été le premier match de “Monday Night Football” à être joué dans un pays étranger dans l’histoire de la ligue, et le deuxième match de saison régulière du championnat à être joué au Mexique. 76 743 personnes ont assisté au match.

En 2017, le troisième match de saison régulière de la ligue a été joué à l’Azteca lorsque les Patriots ont battu les Raiders — la première fois qu’un détenteur du titre NFL jouait au Mexique. L’Azteca a également accueilli d’autres matchs de football américain, comme l’American Bowl en 1994, 1997, 1998 et 2000. Le premier de ces matches a attiré 112 000 spectateurs venus voir les Dallas Cowboys affronter les Houston Oilers. Mais le plus grand événement qu’ait accueilli le stade a eu lieu le 20 février 1993. Le légendaire boxeur mexicain Julio Cesar Chavez a battu l’Américain Greg Haugen devant une foule record de 132 274 personnes.

Les rénovations

L’Azteca a été remodelé à plusieurs reprises. En théorie, le stade a une capacité de 105 000 places. Cependant, cette capacité a été portée à 115 000 pour la Coupe du monde de 1986 afin d’accueillir des boîtes de presse et des télévisions nationales et internationales : un nombre accru de sièges, une barrière de protection, des portiques de sécurité et une galerie FIFA pour 400 visiteurs.

Le stade a été une nouvelle fois modernisé en 1999 pour la visite du pape Jean-Paul II. Deux écrans géants ont été érigés au-dessus de la tête, ce qui en faisait les plus grands écrans du monde à l’époque.

En 2006, la capacité du stade a été réduite à 105 000 places lorsque des sièges individuels ont été placés dans la section “Special Lower”.

Et, afin de répondre aux exigences de la Liga Bancomer, des chaises ont été placées dans chaque section, ce qui a encore réduit la capacité du stade à 95 000.

La NFL a également exigé que certaines rénovations soient effectuées, notamment l’ajout de suites dans les sections supérieure et inférieure. La ligue a également exigé une amélioration des loges des médias avant de revenir dans le stade. Après tous ces changements, le stade légendaire a actuellement une capacité de 87 000 places.