Le papel picado – la guirlande mexicaine

Le papel picado – la guirlande mexicaine

18 avril 2020 0

Le papel picado est l’un des objets de décoration les plus traditionnels du Mexique. Il est principalement utilisé pour égayer les autels des morts. Cette déco colorée est répertoriée au patrimoine culturel de Puebla.

 

Origine du papel picado

Au milieu du XIXe siècle, les ouvriers et les agriculteurs mexicains ont commencé à travailler avec le papier de Chine pour emballer les produits vendus dans les magasins des haciendas. Les habitants de Huixcolotla, dans le centre de Puebla, ont développé la technique et les caractéristiques que nous connaissons aujourd’hui du papel picado.

La coutume s’est transmise de génération en génération et en 1930, elle a commencé à se répandre dans d’autres parties de Puebla. Et ce n’est que dans les années soixante qu’elle est arrivée à Mexico.

 

Quelle est la technique de fabrication du papel picado ?

La première étape de la fabrication du papel picado consiste à faire un dessin ou un modèle qui sera placé sur les feuilles de papier de Chine et qui servira de guide pour la découpe.

Les artisans travaillent avec des liasses d’environ 50 feuilles qu’ils manipulent avec des ciseaux et des marteaux.

Le papier coupé a des couleurs vives et la figure la plus courante est la Catrina. Il y a, cependant, une très grande diversité de dessins et figures pouvant être réalisés.  Cet artisanat, caractéristique du Mexique, est devenu une forme d’expression, prenant différents thèmes, formes et matériaux pour décorer toutes sortes d’événements. Ces bannières mexicaines sont, en effet, présentes non seulement lors des fêtes nationales, Noël et la fête des morts, mais aussi lors des mariages, des 15 ans et des baptêmes. Il est impossible d’imaginer une fête populaire sans ces drapeaux de papier aux couleurs vives qui flottent au vent.

 

Le papel picado, patrimoine culturel de l’Etat de Puebla

Au vu du succès du papel picado dans les différents événements et expositions, cet artisanat a été reconnu et soutenu par les secrétariats du Tourisme et de la Culture. En 1998, les artisans et les responsables de la culture ont pensé à rédiger un décret pour préserver cet artisanat. Le 22 septembre 1998, le pouvoir exécutif de l’État de Puebla a donc lancé un décret qui déclare l’artisanat du papier produit à la main dans la municipalité de San Salvador Huixcolotla comme patrimoine culturel de l’État de Puebla. Il est réconfortant que Huixcolotla soit considéré comme le véritable berceau du papier fait main.