Et même ta mère (Y tu mamá también)

 

Année de production : 2001
Genre : Drame
Durée : 106 minutes

Réalisation : Alfonso Cuarón
Scénario : Alfonso Cuarón
Acteurs principaux : Maribel Verdú, Gael García Bernal, Diego Luna

 

Synopsis

Interdit aux moins de 12 ans
Leurs copines respectives  parties en voyage en Europe, Julio (Gael Garcia Bernal) et son meilleur ami Tenoch (Diego Luna) attendent un été plein d’alcool, de drogues et de rapports sexuels occasionnels. Lors d’un mariage, ils rencontrent Luisa (Maribel Verdú), la femme d’un des cousins de Tenoch, et essaient de la convaincre de les accompagner pour un voyage à Boca del Cielo, une plage sauvage sur les côtes de Oaxaca. A leur grande surprise, Luisa, qui cherche désespérément à échapper à sa relation, accepte d’aller avec eux. Deux jours après le début du voyage, une tension naît entre les deux amis qui couchent avec Luisa et se disputent son attention. La jalousie va commencer à les affecter, menaçant de détruire leur amitié.

Mon avis

Âmes sensibles s’abstenirent. Ce film traite de la sexualité chez les adolescents, un sujet qui a souvent été abordé par le cinéma hollywoodien mais qui, selon moi, n’avait jamais fait l’objet d’un film abouti avant celui-là.
De nos jours, la guerre, la torture, la mort sont des sujets fréquemment abordés alors que le sexe reste très tabou. Ici, dans ce film,  le mot pudeur n’existe pas. En effet, les scènes de sexe n’ont pas été coupées, ce qui donne un aspect authentique au film, tout comme la voix off et la manière de filmer avec la caméra.
Il est à souligner que le jeu des trois acteurs principaux est tout simplement remarquable. Ils dégagent une complicité émouvante.
Le seul côté négatif qui pourrait ressortir de ce film déroutant est le manque de scène montrant leur voyage puisque le but du film, à la base, était de faire découvrir le parcours d’un périple (autant physique que psychologique).