Chapeau Mexicain – Histoire et types de Sombrero

14 novembre 2020 0
Chapeau Mexicain – Histoire et types de Sombrero

La culture mexicaine est doté de nombreux éléments incontournable. Le chapeau des mariachis mexicains en est notamment un.

Comment appelle-t-on un chapeau mexicain ?

Le sombrero est un chapeau mexicain traditionnel à large bord qui est régulièrement porté par les travailleurs, les gens des classes moyennes et supérieures, et pendant les fêtes. Créés pour protéger facilement celui qui les porte du soleil, les chapeaux sombrero se distinguent par leurs bords extra-larges, leurs couronnes hautes et pointues et, dans les grands chapeaux, par une mentonnière (borboquejo). La plupart des chapeaux sombrero ont un bord suffisamment large pour ombrager non seulement la tête et le cou, mais aussi les épaules de la personne qui les porte. Les sombreros traditionnels ont un bord qui est légèrement renversé à son extrémité.

Il est important de noter qu’au Mexique, tous les chapeaux qui ont un bord plus large sont appelés sombrero, que le bord soit large ou relevé ou non.

Sombrero Mariachi

Pourquoi les Sombrero sont-ils importants dans la culture mexicaine ?

Les chapeaux sombrero ont été créés par nécessité au début de l’histoire de la culture mexicaine. Face à un soleil fort pendant toute une année, tant les résidents indigènes d’Amérique centrale que les immigrants européens qui ont commencé à s’y installer au XVIIe siècle et plus tard, se sont rapidement efforcés de trouver des moyens faciles de se protéger du soleil et des éléments dans les territoires qui étaient alors considérés comme très désolés, rudes et difficiles à travailler. L’une des solutions les plus populaires pour se protéger du soleil était les chapeaux importés d’Europe, mais ils étaient considérés comme insuffisants contre le fort soleil mexicain, surtout pour les travailleurs qui devaient rester dehors toute une journée. Les indigènes et les immigrants mexicains ont rapidement commencé à construire des chapeaux avec des bords de plus en plus larges, et ces chapeaux sont rapidement devenus un accessoire vestimentaire emblématique pour toute la nation.

Le sombrero est un type de chapeau célèbre qui a réussi, au cours des derniers siècles, à s’intégrer à la culture mexicaine et aux traditions de ce pays

Le mot sombrero – Que signifie-t-il ?

Le chapeau Sombrero est originaire du territoire du Mexique où il contient de nombreux symboles nationaux et culturels. Le mot “sombrero” vient de l’espagnol “sombra” qui signifie “ombre” ou “ombre”, ce qui explique le but principal d’un chapeau sombrero mexicain : protéger du soleil et d’autres éléments naturels. Dans les pays hispanophones en dehors du Mexique, ce type de sombrero est appelé “sombrero mexicano” ou “sombrero mejicano”, tandis qu’au Mexique, ce sombrero est appelé “sombrero charro”.

Le mot sombrero a une double signification selon l’endroit où il est utilisé. Dans les pays anglophones, le sombrero s’appelle un chapeau à couronne pointue, à bord très large et à rebord renversé, suffisamment large pour projeter une ombre sur le dessus, le cou et les épaules de la personne qui le porte, et une lanière avec laquelle le chapeau est maintenu en place. Ce genre de sombrero est caractéristique du Mexique et des Philippines. Dans les pays hispanophones, “sombrero” est un mot qui désigne tout chapeau avec un bord.

Le sombrero mexicain est un chapeau porté par les mariachis, des musiciens folkloriques qui portent des tenues avec des broderies, des perles et des fils d’or et qui ont de larges sombreros décorés de façon similaire et des charros, un cavalier traditionnel du Mexique. Il fait également partie d’une “danse du sombrero” – jarabe tapatio.

La chanson folklorique qui accompagne la danse raconte une histoire d’amour entre un pauvre paysan charro et une fille qu’il aime et ses tentatives de la courtiser. Pour tenter de gagner sa sympathie, il jette son sombrero par terre, le bien le plus précieux qu’il possède, comme un cadeau et un soupir de son sérieux. Lorsqu’elle accepte ses avances, elle entame une danse sur le bord du sombrero.

Le sombrero a été initialement construit pour être un accessoire de protection solaire surdimensionné pour les travailleurs en plein air, il est rapidement devenu un symbole de statut et un article vestimentaire traditionnel de toute l’Amérique centrale

Histoire du Chapeau Mexicain – Qui était le premier ?

À l’époque moderne, le mot sombrero est synonyme de chapeau mexicain à larges bords, mais en réalité, ses origines se trouvent en Espagne. Dès le XVIIe siècle, les habitants de ce pays portaient des chapeaux appelés “sombrero cordobés” (traduit par “chapeau à large bord”), un chapeau traditionnel des territoires espagnols de Cordoue et d’Andalousie. Ce chapeau est défini par une couronne plate d’une hauteur de 10 à 12 cm et un bord relativement court et parfaitement plat qui peut avoir une largeur de 8 à 12 cm.

On pense que le sombrero mexicain a été créé après que des immigrants espagnols aient apporté des sombreros cordobés au Nouveau Monde.

Il existe différentes idées sur l’origine des sombreros au Mexique et sur les personnes qui les ont fabriqués. Certains pensent qu’ils ont été inventés par des travailleurs métis, des latinos d’origine européenne et amérindienne qui travaillaient dans le sud des États-Unis et au Mexique. D’autres pensent que le sombrero a été inventé par des cavaliers venus de Guadalajara, la capitale de Jalisco, et qui l’ont intégré dans leur uniforme. Et il y a ceux qui pensent que les premiers cow-boys du Texas ont pris le sombrero espagnol comme une solution pratique au problème du soleil fort.

Les Philippines utilisent également des sombreros qui y sont arrivés sous l’influence mexicaine du commerce de galions de Manille qui s’est déroulé entre Manille (aujourd’hui les Philippines) et Acapulco, en Nouvelle Espagne (aujourd’hui le Mexique) de 1565 à 1815. Les tribus indiennes Zenu de Colombie ont leur version du sombrero qui est faite de matériaux plus souples et qui peut être pliée et rangée sans crainte qu’elle ne perde sa forme lorsqu’elle est réutilisée.

Il existe plusieurs types de chapeaux à large bord pour la protection solaire qui ont été développés dans le monde entier bien avant la première apparition des sombreros au Mexique. Par exemple, les cavaliers mongols portaient leurs traditionnels chapeaux à larges bords dès le XIIIe siècle.

Chapeau mexicain

Les différents types de Sombreros

En plus de fournir simplement de l’ombre contre le fort soleil d’Amérique centrale, les sombreros peuvent refléter le statut social et économique de celui qui les porte. Les sombreros bon marché destinés aux paysans sont faits de paille, tandis que les plus chers sont en feutre. Tous deux peuvent être fabriqués dans de nombreuses couleurs, motifs et motifs différents, brodés de fibres dorées et d’autres types de décorations. Les sombreros les moins chers ont un bord plus étroit et sont créés à partir de paille ou d’un matériau léger similaire qui peut être utilisé par les travailleurs sur le terrain lorsqu’ils travaillent au soleil. À mesure que les chapeaux deviennent plus chers, ils deviennent généralement plus lourds et avec le bord plus large qui protège mieux contre le soleil et permet même à celui qui les porte de protéger ses vêtements contre la pluie. Alors que la majorité des sombreros ont un bord qui s’enroule vers le haut à leur extrémité, certaines petites variations de ce chapeau peuvent avoir un bord parfaitement plat. Ce type de sombreros n’est généralement pas adapté à une utilisation par temps de pluie, et la grande majorité d’entre eux sont populaires non pas au Mexique, mais en Espagne (par exemple les sombreros cordobés).

Les plus grands sombreros que l’on trouve au Mexique sont les sombreros traditionnels, qui se caractérisent par des bords plus larges et sont trop lourds et peu pratiques pour être utilisés par les travailleurs. Aujourd’hui, les sombreros traditionnels (dont beaucoup sont munis d’une mentonnière appelée barboquejo) sont le plus souvent portés par les Mariachi, les célèbres musiciens folkloriques mexicains.

Le sombrero est l’un des plus grands et des meilleurs chapeaux de protection contre le soleil. Il offre des bords de tailles parfois incroyables, et il est souvent fabriqué à partir de matériaux tels que la paille ou le feutre qui peuvent respirer et faciliter votre passage sous le chaud soleil.

Aujourd’hui, on peut séparer les sombreros en plusieurs types. En voici quelques-uns :

Quinciano

Quinciano (sombrero de travail/simple sombrero d’extérieur) Léger, créé à partir de paille ou d’autres matériaux moins chers, avec une petite taille de bord.

Diechinueve

Diechinueve – Version haut de gamme du Quinciano. Il est produit à partir de matériaux plus durables et avec des motifs de tissage plus complexes. Elles sont généralement fabriquées sur mesure pour chaque porteur.

Veintiuno

Veintiuno – Une meilleure version du chapeau sombrero Diechinueve.

Veintisiete

Veintisiete – Le type de sombrero le plus haut de gamme et le plus compliqué. Il est créé à partir d’un tissu épais qui permet à l’utilisateur de plier tout le chapeau et de le mettre dans une poche. Il faut environ un mois pour créer un seul sombrero Veintisiete à partir de zéro.

Sombrero Complet

Sombrero complet – Plus grand et plus lourd, généralement créé à partir de feutre unicolore avec des décorations petites et discrètes.

Sombrero traditionnel

Sombrero traditionnel – Le plus grand type de sombrero, aujourd’hui surtout porté lors des fêtes ou par les musiciens mariachis. Même avec sa taille extrême, ce sombrero est toujours étonnamment léger, mais bien sûr, sa taille le rend peu pratique pour presque tous les autres usages.

Chapeaux sombrero modernes et élégants – Variantes modernes de chapeaux sombrero qui ne sont pas fabriqués à partir de matériaux traditionnels d’Amérique centrale. Ils sont généralement créés pour un usage à la mode par les femmes qui veulent se protéger du soleil sur les allées, les plages et dans la nature.

Le sombrero et le poncho, symboles internationaux du Mexique

Même si le sombrero a une longue histoire, la vision moderne de ce chapeau en dehors du Mexique est souvent celle d’une caricature. Beaucoup ne le considèrent que comme un accessoire amusant, un objet de nouveauté, un souvenir de voyage et une protection bon marché lorsqu’ils doivent se cacher rapidement du soleil. Outre le fait qu’il s’agit d’un moyen simple de se rapprocher du Mexique, le terme sombrero a également perdu un peu de sa signification ces derniers temps lorsque plusieurs autres types de chapeaux (comme les fedoras ou autres chapeaux à large bord) ont commencé à être appelés sombreros. Les indigènes mexicains s’opposent à cette nouvelle tendance, s’efforçant de protéger la richesse historique, patrimoniale et culturelle que ce célèbre accessoire a réussi à s’approprier.

Aujourd’hui, le sombrero à larges bords et son proche cousin le poncho (vêtement extérieur ressemblant à une couverture pour se tenir au chaud ou au sec) représentent deux des accessoires vestimentaires les plus reconnaissables du Mexique, de l’Amérique centrale et de l’Amérique du Sud . Ils sont aujourd’hui célébrés dans tout le Mexique dans le cadre de plusieurs festivals, fêtes, pièces de musique traditionnelle et danses.