Rallye du Mexique

30 mai 2019 0

 
Le Rallye Mexique, aussi connu sous le nom de Rallye du Mexique ou de Rallye Guanajuato-Mexique, est une course automobile qui a lieu chaque année au Mexique. Depuis 2004, c’est une étape du championnat du monde des rallyes de la FIA (Fédération internationale de l’automobile). Actuellement, c’est la seule course de ce championnat qui se déroule en Amérique du Nord. Le parcours  débute à Guanajuato dans l’Etat de Guanajuato. Les étapes se déroulent autour des villes de León, Silao, Irapuato et Guanajuato. Les bureaux principaux de l’événement sont situés à León.
 

Histoire

Le Rally América, maintenant connu sous le nom de “Corona Rally Mexico”, a été créé en 1979 par les deux plus grands clubs automobiles du Mexique, l’Automobile Club Français de Mexico (le CAF) et le RAC Mexicain (le RAC), dans un esprit de coopération sans précédent. A l’origine, il se tenait dans l’État du Mexique (Estado de México) jusqu’en 1985.

Après une absence de six ans, l’événement renaît en 1991 et emprunte le Paso de Cortés, une route spectaculaire entre deux des plus grands volcans du Mexique. L’année suivante, en 1992, le rallye a été annulé, ce qui a conduit la CAF à rechercher un nouveau concept : un rallye plus court avec un pourcentage élevé de sections chronométrées. L’édition 1993 s’est déroulée dans la Vallée de Bravo, sous la direction de Gilles Spitalier et a remporté le trophée de “Rallye de l’année”, décerné par la Commission Nationale des Rallyes.

Le comité organisateur a ensuite pris la direction du Rallye des 24 Heures, l’événement le plus important de la CAF. Le Rallye Amérique a donc été suspendu en 1995 et 1996 pour devenir après un événement à envergure internationale.

La CAF et AdSport, son nouveau partenaire et promoteur, ont déplacé l’événement à la frontière américaine dans la ville d’Ensenada, en Basse Californie, pendant deux ans, ce qui a eu pour conséquence une augmentation notable de la participation des équipes d’autres pays.

En 1998, les organisateurs ont décidé de renommer leur événement et de le déplacer à nouveau, cette fois à León, dans l’Etat de Guanajuato. Avec un plan d’affaires à long terme et un regard sur le Championnat du monde des rallyes de la FIA, l’événement s’est déroulé en 1999 et 2000. Pour les éditions 2001 à 2003, il a été en phase d’observation FIA.

Le Corona Rally Mexico 2003 – la 17e édition du rallye – a été une année cruciale, où tout s’est mis en place. Les nouvelles installations du Poliforum de León et l’excellente route, l’une des plus compactes au monde, ont permis de placer l’épreuve parmi les prétendantes au titre de Championnat du Monde : 45 équipes, représentant 11 pays, ont pris le départ à Guanajuato.

 

Championnat du monde

Le Corona Rally Mexico est devenu une partie intégrante du Championnat du Monde des Rallyes 2004 de la FIA (la troisième manche de l’année), avec 16 dates cette année-là. En 2005, il a accueilli les équipes du Championnat du Monde Junior Rallye pour leur premier voyage hors Europe. L’année 2006 a été marquée par l’inauguration de la Section Super Spéciale et l’itinéraire 2005 a été conservé. En 2004, le Comité organisateur a remporté le prix ” Inmarsat Star of the Rally “, pour la toute première fois lors de l’organisation d’un championnat du monde.

Pour l’édition 2007, le tracé a été redessiné, le réduisant à 850 km au total. En 2008, le comité organisateur a remporté l’Abu Dhabi Star of the Rally Award. Ce prix a été décerné pour l’excellente organisation de l’événement.

En 2009, l’épreuve a été exclue du calendrier mondial mais s’est régulièrement déroulée sous la forme d’un Rallye des nations, qui consistait à attribuer des points aux pays représentés dans l’épreuve, en plus des points attribués individuellement à chaque équipe. Le vainqueur de l’épreuve est l’Autrichien Manfred Stohl, tandis que l’équipe espagnole a gagné le format supplémentaire avec les pilotes Xavi Pons et Dani Solá.

En 2010, la course  fait son retour dans le calendrier des championnats du monde, une fois de plus dominée par le pilote français de Citroën, Sébastien Loeb. Il remporte l’étape cette année-là avec la Citroën C4 WRC et en 2011 et 2012 avec la Citroën DS3 WRC. En 2013, le constructeur allemand Volkswagen a fait son entrée en tant qu’équipe officielle dans le championnat du monde, et avec la Volkswagen Polo R WRC pilotée par Sébastien Ogier a remporté la victoire, la deuxième de la saison et la première dans le test mexicain.

 

Année Pilote Copilote Voiture
1993 Drapeau : Mexique Giuseppe Spataro Drapeau : France Jean-Noël Valdelièvre Mitsubishi Eclipse
1994 Drapeau : Mexique Agustín Zamora Drapeau : Mexique Gabriel Marín Mitsubishi Eclipse
1997 Drapeau : États-Unis Roger Hull Drapeau : États-Unis Sean Gallagher Mitsubishi Eclipse
1998 Drapeau : Mexique Carlos Izquierdo Drapeau : Mexique Angélica Fuentes Nissan Tsuru
1999 Drapeau : Mexique Gabriel Marín Drapeau : Mexique Javier Marín Mitsubishi Lancer Evolution
2000 Drapeau : Jamaïque Douglas Gore Drapeau : Jamaïque Mark Nelson Mitsubishi Lancer Evolution
2001
(15e édition)
Drapeau : Pérou Ramón Ferreyros Drapeau : Pérou Raúl Velit Toyota Celica GT-Four ST205
2002 Drapeau : Finlande Harri Rovanperä Drapeau : Finlande Risto Pietiläinen Peugeot 206 WRC
2003 Drapeau : Argentine Marcos Ligato Drapeau : Argentine Rubén García Mitsubishi Lancer Evo VII
2004 Drapeau : Estonie Markko Märtin Drapeau : Royaume-Uni Michael Park Ford Focus RS WRC 03
2005 Drapeau : Norvège Petter Solberg Drapeau : Royaume-Uni Phil Mills Subaru Impreza WRC 2005
2006 Drapeau : France Sébastien Loeb Drapeau : Monaco Daniel Elena Citroën Xsara WRC
2007 Drapeau : France Sébastien Loeb Drapeau : Monaco Daniel Elena Citroën C4 WRC
2008 Drapeau : France Sébastien Loeb Drapeau : Monaco Daniel Elena Citroën C4 WRC
2009
(Rally de las Naciones)
Drapeau : Autriche Manfred Stohl Drapeau : Autriche Ilka Minor Mitsubishi Lancer Evo IX
2010
(Rally del Bicentenario)
Drapeau : France Sébastien Loeb Drapeau : Monaco Daniel Elena Citroën C4 WRC
2011 Drapeau : France Sébastien Loeb Drapeau : Monaco Daniel Elena Citroën DS3 WRC
2012 Drapeau : France Sébastien Loeb Drapeau : Monaco Daniel Elena Citroën DS3 WRC
2013 Drapeau : France Sébastien Ogier Drapeau : France Julien Ingrassia Volkswagen Polo R WRC
2014 Drapeau : France Sébastien Ogier Drapeau : France Julien Ingrassia Volkswagen Polo R WRC
2015 Drapeau : France Sébastien Ogier Drapeau : France Julien Ingrassia Volkswagen Polo R WRC
2016 Drapeau : Finlande Jari-Matti Latvala Drapeau : Finlande Miikka Anttila Volkswagen Polo R WRC
2017 Drapeau : Royaume-Uni Kris Meeke Drapeau : Irlande Paul Nagle Citroën C3 WRC
2018 Drapeau : France Sébastien Ogier Drapeau : France Julien Ingrassia Ford Fiesta WRC
2019 Drapeau : France Sébastien Ogier Drapeau : France Julien Ingrassia Citroën C3 WRC