Les stades mexicains sélectionnés pour la Coupe du monde 2026

6 juillet 2021 0
Les stades mexicains sélectionnés pour la Coupe du monde 2026

La FIFA a annoncé en 2018 que le Mexique, les États-Unis et le Canada seraient les pays hôtes de la Coupe du monde 2026. La nouvelle a surpris certains d’entre nous, car il s’agira de la première Coupe du monde à se jouer dans trois pays, mettant en œuvre un nouveau format avec 48 équipes divisées en 16 groupes de trois équipes chacun.

Mais vous vous demandez peut-être où auront lieu les matchs de la Coupe du monde 2026 au Mexique ?

Nous vous proposons ici un focus sur les trois stades du Mexique où se déroulera la Coupe du monde 2026.

Le Stade Azteca (estadio Azteca)

L’histoire commence en 1962, lorsque les architectes Pedro Ramírez Vázquez et Rafael Mijares, qui ont été choisis à l’issue d’un concours pour concevoir le stade, ont commencé à mener les activités préalables à sa construction. Deux ans plus tard, le Mexique a été choisi pour accueillir la 9e Coupe du monde en 1970. La capacité du stade Azteca a donc augmenté et exigeait une qualité exceptionnelle, car il s’agissait de l’une des nombreuses images que le Mexique allait donner au monde.

Le Stade BBVA Bancomer (estadio BBVA Bancomer)

Le stade BBVA Bancomer de Monterrey, au Mexique, est un stade de classe mondiale qui incarne le patrimoine et l’avenir de Monterrey, tout en défiant les attentes de ce que peut être l’expérience d’un stade de football en Amérique latine. Inspirée par l’histoire locale du brassage de la bière et de la fabrication de l’acier, la structure autoportante en trépied du stade est intentionnellement sculpturale et flanquée de poutrelles en acier revêtues d’aluminium laminé, rendant ainsi hommage aux aciéries de la ville.

Le Stade d’Akron (estadio Akron)

Le stade Akron est basé à Zapopán (banlieue chic de Guadalajara), Jalisco, et a été inauguré le 29 juillet 2010. Sa conception et sa construction marquent un tournant dans la conception de sites sportifs et multi-événements dans le pays. Le concept du stade repose sur l’idée d’un volcan vert à l’intérieur duquel se déroule la vie du stade, surmonté d’un “nuage” qui assure une protection grâce à un toit qui semble flotter au-dessus du volcan. En raison de sa proximité avec le Bosque de la Primavera, la façade du bâtiment ainsi que le projet de paysage extérieur s’intègrent par leur échelle, leur couleur et leur texture au contexte existant.