Plage de Mahahual | Guide de voyage

Plage de Mahahual | Guide de voyage

6 septembre 2020 0

Mahahual est un paradis en train de renaître. En 2007, elle a été frappée par l’ouragan Dean, qui a anéanti 80 % de la population. Aujourd’hui, Mahahual, ou Majahual, est revenu à la vie avec une énergie et une beauté éblouissantes.

C’est un lieu reconnu pour ses belles plages et la jungle vierge, entouré de merveilles naturelles telles que le Banco Chinchorro, la réserve de la biosphère de Sian Ka’an et les récifs de Xcalak. Elle fait partie du corridor touristique connu sous le nom de “Grande Costa Maya”.

Situé dans la partie sud de la Riviera Maya, près de Chetumal, Mahahual est un nouveau petit coin de paradis qui étonne, captive et confirme les richesses naturelles inépuisables du Mexique.

 

Comment aller à Mahahual ?

Pour aller à Mahahual, prenez la route fédérale 307 de Cancun à Chetumal. Avant d’arriver à Bacalar, prenez la déviation de la route 184 et Mahahual sera à 55 kilomètres.

Il y a des bus quotidiens de Chetumal à Mahahual, et aussi, depuis l’aéroport international de Chetumal, des transports collectifs qui vous emmènent à Mahahual. La durée moyenne du voyage est d’une heure et demie.

 

Le climat (météo, températures, mer, pluie)

Le climat de Mahahual est chaud et sub-humide. Sa température moyenne annuelle est de 28° Celsius, qui diminue l’après-midi et la nuit, principalement en raison des vents et de quelques pluies. La chaleur et l’humidité caractérisent le climat de Chetumal tout au long de l’année.

Le plus grand problème et le plus grand risque du Mahahual sont les événements atmosphériques qui affectent cycliquement la partie sud de la péninsule du Yucatan, comme les vents du nord et les ouragans. En 1997, l’ouragan Dean a touché Mahahual et l’a détruit. Pour planifier toute visite de ce paradis, il faut tenir compte de ces phénomènes.

 

Les hôtels à Mahahual

Les hôtels de Mahahual sont de différentes catégories, des hôtels-boutiques aux palapas sur la plage. Cependant, il n’existe pas de grandes chaînes hôtelières internationales. La plupart d’entre eux sont de quelques étages, avec des services presque personnalisés. Il est donc conseillé de réserver à l’avance, surtout pendant les vacances, les longs week-ends ou les jours fériés.

 

Les restaurants à Mahahual

La plupart des restaurants sont situés sur la plage. Ce sont des palapas de différentes tailles mais tous proposent les produits de la mer de Mahahual, préparés selon des recettes régionales. Des délices à des prix extrêmement modérés.

 

L’histoire de la ville de Mahahual

Jusqu’à il y a quelques années, Mahahual est resté un endroit presque vierge , un lieu paradisiaque avec un petit village de pêcheurs. Son explosion en tant que destination touristique est récente, les services sont donc en plein développement.

En 1997, l’ouragan Dean, de catégorie 5, a touché terre à Mahahual, avec des vents de plus de 270 kilomètres à l’heure, qui ont détruit la plupart des bâtiments et des maisons. Bien qu’il y ait beaucoup de travaux de reconstruction, le passage de l’ouragan est encore perceptible, surtout en ce qui concerne les infrastructures et les services.

 

Que faire et que voir à Mahahual ?

Sa caractéristique en tant que destination touristique alternative à la Riviera Maya est la présence d’un grand delphinarium et d’un quai pour les bateaux de croisière. La pêche sportive est également une activité imporante de la ville.

Mahahual possède la plus grande plage publique de la péninsule du Yucatan. Plus de mille mètres de sable blanc et d’eaux calmes sont à la disposition de tous les visiteurs.

 

L’écotourisme

Mahahual est un joyau de la nature qui brille à travers ses plages et sa jungle vierge. Mais sa richesse va au-delà du village de pêcheurs car il est entouré de grands trésors naturels.

Mahahual est considéré comme le port d’entrée du Banco Chinchorro, le deuxième plus grand récif corallien du monde. C’est un immense atoll corallien, riche en biodiversité, qui sert de barrière naturelle protégeant les plages de Mahahual, de sorte qu’elles sont de sable blanc, pas très escarpées et ont de douces vagues.