La Banque du Mexique prévoit de lancer une Cryptomonnaie d’ici 2024

10 janvier 2022 0
La Banque du Mexique prévoit de lancer une Cryptomonnaie d’ici 2024

Selon le gouvernement, le projet de la banque centrale vise à favoriser l’inclusion financière dans une économie reposant sur les espèces. La Banque du Mexique prévoit de mettre en circulation sa propre cryptomonnaie (monnaie numérique) d’ici 2024 afin d’utiliser les dernières technologies de paiement pour favoriser l’inclusion financière dans une économie qui repose sur l’argent liquide pour la plupart des transactions, selon le gouvernement mexicain.

Une cryptomonnaie mexicaine d’ici 2024

La banque centrale mexicaine reconnait que le développement économique du pays passera par l’adoption des nouvelles technologies en matière d’économie numérique.
L’administration du président mexicain Andrés Manuel Lopez Obrador a d’ailleurs déclaré dans un tweet la semaine dernière que :

« Il est important d’utiliser ces nouvelles technologies et les infrastructures de paiement de dernière génération comme des options précieuses pour faire progresser l’inclusion financière dans le pays »

Un développement en plusieurs phases

La Banque du Mexique a déclaré qu’elle étudiait le développement d’une monnaie numérique en plusieurs phases. Elle utilisera comme base de la plateforme le système actuel de paiements électroniques afin d’élargir les options de paiement « dans un cadre rapide, sûr et efficace ».

Les autorités de la banque centrale sont en pourparlers avec des institutions financières au sujet de la mise en œuvre et de l’infrastructure nécessaire au lancement d’une monnaie numérique qui pourrait être utilisée pour les transactions de base, a déclaré une personne connaissant les plans de la Banque du Mexique.

22% du PIB du Mexique se fait via des transactions en espèces

Un grand nombre de transactions sont effectuées en espèces, notamment en raison de l’importance de l’économie informelle, qui représentait en 2020 environ 22 % du produit intérieur brut du Mexique.

La banque centrale mexicaine, connue pour ses politiques monétaires orthodoxes, a mis en garde contre les risques des actifs en crypto-monnaies émis par des particuliers, comme le bitcoin, compte tenu de la volatilité de leur valeur et de leur acceptation limitée. Les responsables se sont toutefois montrés ouverts aux monnaies numériques de la banque centrale comme moyen de promouvoir l’inclusion financière.

Les banques centrales doivent agir rapidement pour mettre au point de nouvelles formes de monnaie et des monnaies numériques pleinement opérationnelles dans un contexte d’utilisation croissante des actifs cryptographiques et des risques qu’ils comportent, a déclaré Alejandro Díaz de León, gouverneur de la Banque du Mexique, lors d’un événement organisé par le Fonds monétaire international en juillet.

La banco Azteca : 1ère banque mexicaine à accepter les Bitcoins

En juin, le milliardaire mexicain Ricardo Salinas Pliego a déclaré qu’il travaillait à ce que sa Banco Azteca devienne la première banque du Mexique à accepter les bitcoins.

La Banque du Mexique, le ministère mexicain des finances et les autorités de réglementation des banques et des valeurs mobilières ont répondu que les crypto-monnaies, y compris le bitcoin et d’autres, n’ont pas cours légal au Mexique et que les institutions financières ne sont pas autorisées à proposer des opérations avec ces actifs.

« Bien qu’elles puissent être échangées, elles ne remplissent pas la fonction de l’argent, car leur acceptation comme forme de paiement est limitée et elles ne constituent pas une bonne réserve ou une référence de valeur », ont-ils déclaré.

Contrairement au bitcoin et autres, les cryptomonnaies des banques centrales sont une forme virtuelle, ou électronique, de monnaie fiduciaire.

Les Bahamas, un précurseur dans les cryptomonnaies de pays

Les Bahamas ont lancé la première monnaie numérique de banque centrale au monde, le dollar de sable, en octobre 2020.

La Banque des règlements internationaux, dont le siège est en Suisse et qui est dirigée par l’ancien gouverneur de la Banque du Mexique, Agustín Carstens, a déclaré qu’une enquête menée en 2021 avait révélé que 86 % des banques centrales étudiaient le potentiel des monnaies numériques de banque centrale, que 60 % expérimentaient la technologie correspondante et que 14 % menaient des projets pilotes.

L’objectif de ces recherches est de déterminer si ces monnaies préservent la confiance du public dans la monnaie, maintiennent la stabilité des prix et assurent la sécurité des systèmes de paiement, a indiqué la BRI.

Alors que les banques centrales explorent le potentiel des monnaies numériques, le petit Salvador a franchi cette année le pas en devenant le premier pays à adopter le bitcoin comme monnaie légale.