Oscar de la Hoya

17 novembre 2020 0
Oscar de la Hoya

Oscar De la Hoya (né le 4 février 1973), est un ancien boxeur professionnel américain qui, en 2002, est également devenu promoteur de boxe et, en 2018, promoteur d’arts martiaux mixtes (MMA).

Biographie

En tant que boxeur, il a participé à des compétitions de 1992 à 2008, remportant plusieurs titres mondiaux dans six catégories de poids, dont le championnat linéaire dans trois catégories de poids. Il est classé 13e meilleur boxeur de tous les temps, livre pour livre, par BoxRec. Oscar De la Hoya a été surnommé “Le garçon d’or de la boxe” par les médias lorsqu’il a représenté les États-Unis aux Jeux olympiques d’été de 1992 où, peu après avoir obtenu son diplôme du lycée James A. Garfield, il a remporté une médaille d’or dans la catégorie des poids légers, et aurait “remis un sport sur pied”.

Oscar De la Hoya a été nommé combattant de l’année par le magazine The Ring en 1995, et a été son combattant le mieux classé au monde, livre pour livre, en 1997 et 1998. Oscar De la Hoya a généré environ 700 millions de dollars de revenus de télévision à la carte, ce qui en fait le meilleur payeur de télévision à la carte avant d’être dépassé par Floyd Mayweather Jr. et Manny Pacquiao. Il a annoncé sa retraite en tant que combattant en 2009, après une carrière professionnelle de 16 ans.

En 2002, Oscar De la Hoya a fondé Golden Boy Promotions, une entreprise de promotion des sports de combat qui détient également 25 % des parts du Houston Dynamo. Il est le premier Américain d’origine mexicaine à posséder une entreprise nationale de promotion de la boxe, et l’un des rares boxeurs à assumer des responsabilités de promotion tout en restant actif. En 2018, il a également commencé à promouvoir les matchs de MMA, en commençant par un combat de la trilogie de 2018 entre les rivaux de longue date Chuck Liddell et Tito Ortiz, avec l’événement inaugural Golden Boy MMA prévu pour le 24 novembre 2018.

Oscar De la Hoya possède la double nationalité américaine et mexicaine depuis 2002, date à laquelle le consulat général du Mexique à Los Angeles lui a accordé la citoyenneté mexicaine, reflétant ainsi son héritage.

L’enfance de Oscar De la Hoya

Ses parents ont émigré du Mexique vers les États-Unis avant sa naissance. Il est né à East Los Angeles, en Californie, dans une famille de boxeurs ; son grand-père, Vicente, était un boxeur amateur dans les années 1940, et son père, Joel Sr, avait été boxeur professionnel dans les années 1960. Son frère, Joel Jr, était également boxeur.

Sa carrière d’amateur

Oscar De la Hoya a remporté le titre national des Jeux olympiques juniors à l’âge de 15 ans. Après avoir perdu un tournoi à Whittier face à Leon Hernandez de Santa Monica, il a remporté le titre des 125 livres l’année suivante. En 1989, il devient champion des Gants d’or. Sa carrière d’amateur comprend 234 victoires, dont 163 par KO, et six défaites. Sur ces six défaites, deux étaient dues à Shane Mosley. En 1989, il a remporté le titre national des Gants d’or dans la catégorie des poids bantam. En 1990, à 17 ans, il a remporté le championnat national américain des poids plume et a été le plus jeune boxeur américain aux Goodwill Games de cette année-là, remportant une médaille d’or. La joie de la victoire a été tempérée par la nouvelle que sa mère, Cecilia Gonzales Oscar De la Hoya (22 novembre 1950 – 28 octobre 1990), était en phase terminale d’un cancer du sein. Elle est décédée en octobre de la même année, exprimant l’espoir que son fils devienne un jour un médaillé d’or olympique.

À l’approche des Jeux olympiques d’été de 1992 à Barcelone, Oscar De la Hoya a fait du rêve de sa mère un axe important de son entraînement. Après une victoire surprise au premier tour contre le boxeur mexicain Julio Gonzalez, Oscar De la Hoya a battu le boxeur allemand Marco Rudolph pour remporter l’or. Rudolph était le seul boxeur à l’avoir battu ces dernières années, ce qui a ajouté une dimension dramatique. Les médias américains ont fait connaître sa quête pour réaliser la dernière volonté de sa mère et l’ont surnommé “The Golden Boy”, qui l’a accompagné tout au long de sa carrière. En 2000, le centre de cancérologie Cecilia Gonzalez Oscar De la Hoya a été officiellement ouvert par Oscar De la Hoya et ses frères et sœurs au White Memorial Medical Center (WMMC), avec un don de 350 000 dollars de Oscar De la Hoya, en l’honneur de leur mère.

Sa carrière professionnelle

Super poids plume

Le 23 novembre 1992, Oscar De la Hoya fait ses débuts professionnels en marquant une victoire au premier tour de la TKO. Dans son douzième combat professionnel, il a remporté son premier titre mondial à l’âge de 20 ans, en arrêtant Jimmy Bredahl (16-0) au dixième tour pour remporter le titre de super poids plume du WBO. Il a défendu le titre une fois, en arrêtant Giorgio Campanella (20-0) en trois rounds.

Poids léger

Le 29 juillet 1994, il a éliminé Jorge Páez (53-6-4) au deuxième tour pour remporter le titre des poids légers WBO. Lors de sa première défense du titre, il a battu John-John Molina (36-3), qui avait récemment abandonné son titre IBF Super Plume, par décision unanime.

Oscar De la Hoya contre l’unification de Ruelas

Le 6 mai 1995, Oscar De la Hoya a battu le champion poids léger de l’IBF, Rafael Ruelas (43-1-0), dans un combat d’unification. Oscar De la Hoya a fait tomber Ruelas à deux reprises avant que le combat ne soit arrêté au deuxième tour. L’IBF a alors ordonné à Oscar De la Hoya de se défendre contre Miguel Julio.

Il a renoncé au titre de l’IBF et a défendu le titre de la WBO contre l’invaincu Genaro Hernández (32-0-1), qui a renoncé au titre des super poids plume de la WBA pour affronter Oscar De la Hoya. Hernández a abandonné après six rounds à cause d’un nez cassé. Lors de sa sixième et dernière défense du titre des poids légers de la WBO, il a mis KO Jesse James Leija (30-1-2) en deux rounds au Madison Square Garden de New York.

Chávez contre Oscar De la Hoya

Le 7 juin 1996, Oscar De la Hoya a affronté la légende mexicaine Julio César Chávez (96-1-1) pour le championnat des poids légers en ligne et en welter de la WBC. Oscar De la Hoya, avec un record de 21-0 avec 19 K.Os, a battu Chávez par un TKO au quatrième tour. Le combat a été arrêté en raison de plusieurs mauvaises coupures subies par Chavez au-dessus de son œil gauche. Jusqu’à leur revanche en 1998, Chávez a déclaré que Oscar De la Hoya ne l’avait pas battu depuis l’arrêt du combat. Oscar De la Hoya a défendu ses titres avec succès grâce à une décision unanime en douze rounds contre l’ancien champion poids légers de la WBC, toujours invaincu, et le candidat numéro un des poids légers en welter, Miguel Ángel González (41-0-0).

Poids welter

Whitaker contre Oscar De la Hoya

En 1997, Oscar De la Hoya est passé à la division des poids welters et a combattu Pernell Whitaker (40-1-1). Le combat s’est avéré difficile. Whitaker a frustré Oscar De la Hoya avec sa défense, et a réussi plus de tirs que Oscar De la Hoya, mais la puissance des coups de poing et l’agressivité de Oscar De la Hoya ont fait pencher les juges davantage en sa faveur. Oscar De la Hoya remporte une décision unanime et contestée de douze tours pour remporter les titres de Lineal et de WBC. Il est également devenu le combattant numéro un du Ring Magazine, classé livre pour livre.

Oscar De la Hoya contre Camacho

Le 13 septembre 1997, Oscar De la Hoya a battu Héctor Camacho (63-3-1) par décision unanime.

Oscar De la Hoya contre Chavez II

Le 8 septembre 1998, Oscar De la Hoya a disputé un match retour avec Julio César Chávez (100-2-2) et l’a battu au huitième tour de TKO. Dans son combat suivant, il a affronté l’ancien champion poids lourd de la WBA, Ike Quartey (34-0-1) et a gagné par une décision partagée quelque peu contestable. Oscar De la Hoya a été mis à terre une fois dans le combat, tandis que Quartey a été mis à terre deux fois. Il a ensuite battu Oba Carr (48-2-1) par TKO au onzième round.

Oscar De la Hoya contre l’unification de Trinidad

Après avoir défendu à sept reprises ses titres de champion des poids welters de la WBC, Oscar De la Hoya a affronté son rival et champion de l’IBF, Félix Trinidad (35-0), le 18 septembre 1999, dans l’un des plus grands événements de l’histoire de la télévision à la carte, établissant ainsi un record pour un combat de poids non lourds. Oscar a dominé la grande majorité des neuf premiers rounds, restant juste en dehors du champ de tir de Trinidad tout en générant beaucoup de succès avec son coup dur et ses combinaisons fulgurantes. Mais dans les 2 ou 3 derniers rounds du combat, en suivant les instructions strictes de son corner qui estimait que Oscar De la Hoya était en avance sur les cartes de score, Oscar De la Hoya a mis fin à une grande partie de son attaque et a évité de commercer avec Trinidad. Oscar De la Hoya a virtuellement abandonné les deux derniers rounds. Bien qu’il ait reçu plus de 100 coups de poing supplémentaires, Trinidad a finalement obtenu une décision à la majorité. Les cartes de pointage des juges ont été remises en question après la décision. Les fans et les analystes de la boxe ont demandé une revanche, ce qui n’a jamais eu lieu.

Oscar De la Hoya contre Mosley

Le 26 février 2000, Oscar De la Hoya a mis KO Derrell Coley (34-1-2) dans un éliminatoire de la WBC. La WBC a accordé à Oscar De la Hoya son titre de poids welter, qu’il a perdu contre Shane Mosley (34-0) par une décision partagée le 17 juin 2000. Un juge a marqué le combat 115-113 pour Oscar De la Hoya, et les deux autres l’ont marqué 116-112 et 115-113 pour Mosley.

Oscar De la Hoya a poursuivi avec succès Bob Arum en 2000 pour rompre son contrat avec le promoteur. Les tribunaux se sont prononcés en faveur de Oscar De la Hoya en février 2001″.

Oscar De la Hoya a battu Arturo Gatti (33-4) par TKO au cinquième tour le 24 mars 2001.

Poids moyen léger

Il est ensuite passé au poids moyen léger, défiant le champion de ligne et de la WBC Javier Castillejo. Oscar De la Hoya a dominé le combat, remportant presque tous les rounds et renversant Castillejo (51-4) à dix secondes de la fin pour remporter le titre à l’unanimité.

Rivalité avec Fernando Vargas

Oscar De la Hoya n’a pas combattu pendant 15 mois et pendant ce temps, la rivalité entre lui et le champion de la WBA “Ferocious” Fernando Vargas (22-1) s’est accrue. Ils se connaissaient en tant qu’amateurs et on dit que la rivalité a commencé lorsque Vargas a été irrité par le rire de Oscar De la Hoya après qu’il soit tombé dans un banc de neige. Oscar De la Hoya a dit qu’il ne se battrait jamais contre lui. Mais finalement, Oscar De la Hoya a accepté un match. Le combat était prévu pour début 2002, mais Oscar De la Hoya a dû se retirer en raison d’une blessure à la main.

Le combat d’unification, baptisé “Bad Blood”, a finalement eu lieu le 14 septembre 2002 à Mandalay Bay sur le Strip de Las Vegas. Le combat était équilibré pour les six premiers rounds, Vargas recevant des coups de poing sur les cordes dans les rounds impairs, tandis que Oscar De la Hoya le surclassait dans les rounds pairs. Oscar De la Hoya a repris le combat au septième round et a blessé Vargas avec un crochet du gauche au dixième round. Au tour suivant, Oscar De la Hoya a fait tomber Vargas avec un crochet du gauche et l’a arrêté quelques instants plus tard. Cette victoire est largement considérée comme la plus importante de la carrière de Oscar De la Hoya. Vargas a été testé positif au stanozolol après le combat.

Oscar De la Hoya vs. Mosley II

Oscar De la Hoya a défendu son titre unifié contre Yori Boy Campas (80-5) avec un arrêt de routine au septième tour, puis a affronté Shane Mosley (38-2) dans un match retour. Le combat, appelé “Retribution” et organisé à la MGM Grand Garden Arena, était plus un match de boxe que leur première rencontre, et bien que certains rounds aient été serrés, le plan de jeu de Oscar De la Hoya utilisant son coup de poing semblait porter ses fruits, laissant Mosley visiblement frustré. C’est Oscar De la Hoya qui semblait donner les coups les plus propres et les plus efficaces, et qui a effacé Mosley dans Compubox, en donnant plus de 100 coups de plus. Mais les juges n’ont apparemment pas vu les choses de cette façon en récompensant Mosley avec la décision unanime et controversée. Mosley a ensuite été lié au scandale des stéroïdes de BALCO Labs. Jeff Novitzky, un des principaux enquêteurs sur l’affaire BALCO, a rapporté que les documents saisis dans le laboratoire montrent que Mosley a reçu “le clair” et “la crème”, tous deux des stéroïdes de synthèse. Mosley aurait commencé son régime de dopage avant sa revanche avec Oscar De la Hoya. Plus tard, Mosley a admis avoir utilisé des médicaments de BALCO pour améliorer ses performances lors de ce match, disant qu’il pensait qu’il s’agissait de suppléments légaux.

Poids moyen

Sturm contre Oscar De la Hoya

Oscar De la Hoya a ensuite défié Felix Sturm (20-0) pour le titre des poids moyens du WBO, le 5 juin 2004, le gagnant ayant également une chance de battre le champion du monde incontesté des poids moyens, Bernard Hopkins. Oscar De la Hoya a obtenu une décision unanime, devenant ainsi le premier boxeur de l’histoire à remporter des titres mondiaux dans six catégories de poids différentes. Les trois juges ont noté le combat 115-113 en faveur de Oscar De la Hoya. La décision a été très controversée, bien plus que sa victoire sur Pernell Whitaker ou Ike Quartey. Alors que les combats de Whitaker et Quartey étaient considérés comme des combats serrés qui auraient pu aller dans un sens ou dans l’autre ou être considérés comme un match nul, l’opinion générale était que Oscar De la Hoya perdait contre le Sturm, Compubox comptant le Sturm comme ayant reçu 234 des 541 coups de poing, tandis que Oscar De la Hoya en recevait 188 sur 792. Il y a eu des rumeurs dans la communauté de la boxe selon lesquelles la décision a été prise de s’assurer que Oscar De la Hoya combattrait Hopkins dans un combat à grand budget qui aurait rapporté plus d’argent qu’un match Hopkins-Sturm. Iain Darke de Sky Sports a déclaré que la décision semblait “sur mesure” pour mettre en place le combat Oscar De la Hoya contre Hopkins. (“Oscar De la Hoya”) a bénéficié d’une grande charité”, a déclaré Darke. Sturm et son équipe de promotion, Universum Box-Promotion, ont déposé une plainte auprès de la Commission athlétique de l’État du Nevada à propos de cette décision, mais en vain, et la décision est toujours valable aujourd’hui.

Oscar De la Hoya contre Hopkins

Oscar De la Hoya a affronté Bernard Hopkins (44-2-1) lors d’un match d’unification le 18 septembre 2004 à Las Vegas. Hopkins a remporté les titres de la WBC, de la WBA et de l’IBF chez les poids moyens, a été reconnu comme champion de ligne et du Ring, et a été considéré par beaucoup comme le numéro un mondial du combat livre pour livre. Bien que le combat ait eu lieu à un poids de 72 kg, beaucoup pensaient que Oscar De la Hoya était trop petit pour cette catégorie de poids et Hopkins était considéré comme un grand favori.

Plusieurs jours avant le combat, la main de Oscar De la Hoya a été coupée lorsque ses enveloppes ont été coupées après l’entraînement, ce qui a nécessité onze points de suture pour les fermer. Lui et son coin ont soutenu que ce n’était pas un problème au début du combat.

Oscar De la Hoya a mené un combat tactique. Après huit rounds, Oscar De la Hoya menait 77-75 sur une carte de score et était derrière 78-74 et 79-73 sur les deux autres. Au neuvième round, Hopkins a lancé un crochet du gauche vers le corps de Oscar De la Hoya, l’envoyant s’effondrer sur la toile, où il a été éliminé. C’était la première fois dans la carrière de Oscar De la Hoya qu’il était KO. Oscar De la Hoya a déclaré plus tard qu’il ne pouvait pas se lever parce que la douleur d’un coup de foie bien placé était insupportable. Malgré sa défaite, Oscar De la Hoya a gagné plus de 30 millions de dollars grâce à ce combat. Hopkins est finalement devenu un actionnaire mineur de Golden Boy, et a servi de représentant de la côte est pour la société. Bob Arum a déclaré que Oscar De la Hoya avait “démissionné”. Comme Mosley, Hopkins sera ensuite représenté par Golden Boy Promotions.

Le Comeback d’Oscar De la Hoya

Oscar De la Hoya contre Mayorga

Oscar De la Hoya a mis 20 mois à se faire licencier avant de signer pour lutter contre Ricardo Mayorga (27-5-1), le tenant du titre des poids moyens légers de la WBC. Au cours de la préparation du combat, Mayorga a insulté tout le monde, de la sexualité de Oscar De la Hoya à sa femme et son enfant, mais quand ils se sont battus le 6 mai 2006, Oscar De la Hoya a renversé Mayorga dès la première minute du combat avec un crochet du gauche. Il l’a assommé au sixième round pour remporter son dixième titre mondial.

Oscar De la Hoya vs. Mayweather Jr.

Début 2007, Oscar De la Hoya a signé pour défendre son titre contre le champion poids welters de la WBC, Floyd Mayweather, Jr. (37–0–0). Oscar De la Hoya était un outsider à deux contre un dans ce combat.

Le combat a eu lieu le 5 mai 2007 dans une arène comble au MGM Grand à Las Vegas. Oscar De la Hoya s’est maintenu tout au long du combat, faisant de son mieux en utilisant son coup de poing du gauche. Mayweather a contrôlé les derniers rounds et a obtenu une décision partagée, le juge Chuck Giampi marquant le combat 116-112 pour Mayweather, Jerry Roth 115-113 pour Mayweather, et Tom Kaczmarcek 115-113 pour Oscar De la Hoya. L’Associated Press l’a fait 116-112 pour Mayweather.

Bien qu’Oscar ait poursuivi Mayweather et ait lancé de nombreuses combinaisons en route vers un total de plus de 100 coups de poing, Mayweather a atterri à un rythme plus élevé ; selon Compubox, il s’est connecté sur 207 des 481 coups de poing lancés, Oscar De la Hoya sur seulement 122 des 587.

Le 3 mai 2008, au Home Depot Center de Carson, en Californie, Oscar De la Hoya a affronté Steve Forbes (33-5) lors d’une mise au point en vue d’un éventuel match retour avec Mayweather. Oscar De la Hoya a fait preuve d’un style plus détendu, en lançant un coup constant et en restant toujours sur ses gardes. Il a ouvert une coupure près de l’œil de Forbes au sixième tour, avant de l’emporter à l’unanimité en 12.`

Le 6 juin 2008, Floyd Mayweather, Jr. a annoncé sa première retraite de la boxe parmi les nombreuses autres, mettant ainsi fin aux discussions sur une revanche.

Oscar De la Hoya a affronté Manny Pacquiao (47-3-2) le 6 décembre 2008 au MGM Grand à Las Vegas. Présenté par Golden Boy Promotions et Top Rank, Inc. le combat était un combat de douze rounds, sans titre, à la limite des 67 kg (147 livres) de poids welter. Bien que Pacquiao ait commencé le combat en étant reconnu comme le meilleur boxeur au monde, certains experts ont émis l’hypothèse que 67 kg étaient peut-être trop élevés par rapport à son poids naturel face au grand Oscar De la Hoya. Cependant, l’entraîneur de Pacquiao, Freddie Roach, était confiant dans la victoire car il a déclaré que Oscar De la Hoya ne pouvait plus “appuyer sur la gâchette” à ce stade de sa carrière. Oscar De la Hoya, qui était favorisé pour gagner le combat en raison de son avantage de taille, devait être le plus lourd des deux le soir du combat. Cependant, bien que Pacquiao pesait 142 livres (64 kg) et Oscar De la Hoya 145 livres (66 kg) à la pesée officielle de vendredi, Oscar De la Hoya est entré sur le ring à 147 livres contre 148,5 livres (67,4 kg) pour Pacquiao.

Oscar De la Hoya a pris une raclée et son corner a arrêté le combat après le huitième round. Avant l’arrêt, Pacquiao était en tête sur les cartes de pointage des trois juges, deux juges marquant le combat 80-71 et l’autre juge le marquant 79-72. Après le combat, l’entraîneur de Pacquiao, Freddie Roach, a déclaré : “Nous savions que nous l’avions après le premier tour. Il n’avait pas de jambes, il était hésitant et il a été abattu”. Confirmant les prédictions de Roach avant le combat, selon lesquelles il était devenu trop vieux, Oscar De la Hoya a traversé le ring jusqu’au coin de Pacquiao après l’arrêt du combat et a dit à Roach : “Tu as raison, Freddie. Je ne l’ai plus.” Lorsque les journalistes lui ont demandé s’il allait continuer à se battre, Oscar De la Hoya a répondu : “Mon cœur veut toujours se battre, c’est sûr”. “Mais quand votre physique ne répond pas, que pouvez-vous faire ? Je dois être intelligent et m’assurer que je pense à mes projets d’avenir”.

La Retraite

Oscar De la Hoya a annoncé sa retraite le 14 avril 2009, mettant fin à toute spéculation sur un éventuel combat avec Julio César Chávez Jr, fils de l’ancien champion et icône mexicaine Julio César Chávez, Sr.

Plus tard en 2009, Oscar De la Hoya a organisé un combat de boxe d’exhibition contre le joueur de basket-ball Shaquille O’Neal dans le cadre de l’émission télévisée Shaq Vs…

Spéculation sur la candidature présidentielle de 2020

En septembre 2018, Oscar De la Hoya aurait “sérieusement envisagé de se présenter à la présidence des États-Unis”. Dans une interview, il a informé TMZ qu’il était en train de constituer une équipe exploratoire pour évaluer la viabilité d’une candidature, déclarant que “si les chiffres semblent bons… Je vais me lancer.”

Vie personnelle

Oscar De la Hoya a commencé à fréquenter en octobre 1997 l’actrice et tenante du titre de Miss USA 1995, Shanna Moakler. Moakler et Oscar De la Hoya ont annoncé leurs fiançailles en octobre 1998. Moakler a donné naissance à leur fille, Atiana Cecilia Oscar De la Hoya (née le 29 mars 1999). Moakler a déclaré que “ce n’était pas une grossesse planifiée, mais il était entendu que si cela arrivait, c’était beau et que si cela n’arrivait pas, c’était bien aussi”. En septembre 2000, la relation a brusquement pris fin lorsque Moakler, qui était chez elle en train de regarder les Latin Grammy Awards à la télévision, a vu Oscar De la Hoya escorter une autre femme à l’émission. En décembre 2000, Moakler a déposé une plainte de 62,5 millions de dollars de pension alimentaire contre son ex-fiancé, affirmant qu’il était alcoolique, qu’il était violent envers elle et leur fille, et qu’il les utilisait “comme accessoires pour promouvoir son image publique”. L’affaire a été réglée à l’amiable en 2001 pour un montant non divulgué. Après la séparation de Oscar De la Hoya d’avec Moakler, il a eu peu de contacts avec sa fille, bien qu’il ait continué à lui apporter un soutien financier.

Le 5 octobre 2001, Oscar De la Hoya a épousé Millie Corretjer. Ils ont deux enfants ensemble : un fils, Oscar Gabriel Oscar De la Hoya (né le 29 décembre 2005), et une fille, Nina Lauren Nenitte Oscar De la Hoya (née le 29 décembre 2007). Il a également deux autres fils, Jacob Oscar De la Hoya (né le 18 février 1998) et Devon Oscar De la Hoya (né le 30 novembre 1998), issus de relations antérieures.

Le 12 décembre 2002, le consulat général du Mexique à Los Angeles a accordé à Oscar De la Hoya la citoyenneté mexicaine. Oscar De la Hoya a déclaré “J’ai toujours senti que mon sang est mexicain”.

Activités et projets commerciaux

Oscar De la Hoya apparaît sur les couvertures des versions PS3, Xbox 360 et PSP du Fight Night Round 3 d’EASports.

En 2000, EMI International a publié Oscar De la Hoya. Le CD éponyme est un album de pop latine avec 13 titres en anglais et en espagnol, écrit par Diane Warren et les Bee Gees, et a été nominé pour un Grammy.

En 2004, il a lancé une ligne de vêtements décontractés inspirés de la mode active, dans les grands magasins Mervyns, et, cet été-là, il a animé une série de télé-réalité sur la boxe, The Next Great Champ, sur la Fox et Fox Sports Net.

En 2005, Golden Boy Enterprises a annoncé la création de Golden Boy Partners, une société axée sur le développement urbain dans les communautés latino.

En 2006, Oscar De la Hoya a autorisé un livre d’images pour enfants intitulé Super Oscar, publié par Simon & Schuster et édité en son nom. Le livre a été écrit par Mark Shulman et illustré par l’illustratrice Lisa Kopelke. Le livre raconte l’histoire du jeune Oscar en rêveur, qui utilise sa grande capacité physique pour préparer un pique-nique élaboré pour tout son quartier en seulement quinze minutes. Écrit en anglais et en espagnol, le livre a reçu des critiques unanimement positives de la part des revues d’édition, et a été sélectionné comme meilleur livre d’images bilingue pour enfants aux Latino Book Awards 2007.

En septembre 2007, Sports and Entertainment Publications, LLC, une filiale de Golden Boy Enterprises, a acquis The Ring, KO Magazine et World Boxing Magazine du groupe d’édition Kappa.

Le 1er mai 2007, le Staples Center du centre-ville de Los Angeles a annoncé qu’une statue de bronze de 2,1 mètres de haut représentant Oscar De la Hoya viendrait s’ajouter aux hommages similaires rendus aux stars du sport de Los Angeles Magic Johnson et Wayne Gretzky au Staples Center. La statue a été dévoilée le 2 décembre 2008.

En février 2008, Golden Boy a acquis 25 % des parts du club de Major League Soccer Houston Dynamo, avec le groupe Brener International.

Oscar De la Hoya a créé une fondation caritative pour aider à l’éducation des jeunes défavorisés et, en 2008, a fait un don de 3,5 millions de dollars à la Oscar De la Hoya Animo Charter High School.

En juin 2008, HarperCollins a publié l’autobiographie de Oscar De la Hoya, American Son : My Story, écrite avec l’auteur et rédacteur sportif du Los Angeles Times Steve Springer.

En 2008, Oscar De la Hoya a joué dans une publicité aux côtés de plusieurs champions de boxe mexicains pour la loterie Pronosticos au Mexique. Le film, 300, a inspiré la publicité, qui mettait en scène les champions mexicains combattant des géants et d’autres grandes créatures.

Début 2011, Oscar De la Hoya a rendu visite au personnel militaire américain au Koweït et en Irak sous les auspices de l’USO, organisant des cliniques de boxe et saluant les troupes.

Oscar De la Hoya a parlé de son intention de se présenter aux élections présidentielles de 2020 contre Donald Trump.

Controverses

En 1998, à 25 ans, il a été accusé de viol. Les autorités mexicaines ont mené une enquête, sans qu’aucune charge ne soit retenue, et Oscar De la Hoya a clamé son innocence. Un procès a alors été intenté devant la Cour supérieure du comté de San Bernardino, en Californie, alléguant que Oscar De la Hoya avait violé la plaignante, alors âgée de 15 ans, dans une chambre d’hôtel à Cabo San Lucas, au Mexique, en juin 1996. La plainte a été entendue et a fait l’objet d’un règlement à l’amiable en 2001.

En 2007, des photographies montrant un Oscar De la Hoya en tenue travestie ont été publiées sur un site web tabloïd et ont fait l’objet d’une large publicité sur Internet. Oscar De la Hoya a nié l’authenticité des photos. En septembre 2007, Mila Dravnel, la femme qui a vendu les photographies, s’est rétractée de ses allégations contre Oscar De la Hoya et a nié l’authenticité des photographies. En mai 2008, Dravnel a poursuivi Oscar De la Hoya pour diffamation, puis a abandonné les poursuites après que des experts aient suggéré que les photographies avaient été altérées numériquement. Néanmoins, lors de l’entretien de Oscar De la Hoya avec Univision en août 2011, il a confirmé que c’était bien lui sur les photos de 2007 ayant fait l’objet d’une fuite, attribuant cette aberration à un mauvais jugement dû à sa première consommation de cocaïne.

Trois mois auparavant, Oscar De la Hoya avait publiquement reconnu qu’il avait un problème de toxicomanie, déclarant : “Après avoir fait une évaluation honnête de moi-même, je reconnais qu’il y a certaines questions sur lesquelles je dois travailler. Comme tout le monde, j’ai mes défauts, et je ne veux pas faire partie de ces personnes qui ont peur de les admettre et de les corriger”. Il a suivi un traitement contre l’alcoolisme au Betty Ford Center de Rancho Mirage, en Californie. En septembre 2013, quelques jours avant le match de promotion du Golden Boy de Floyd Mayweather contre Saúl Álvarez, Oscar De la Hoya a annoncé qu’il retournait dans un centre de traitement pour la drogue et l’alcool. En janvier 2017, Oscar De la Hoya a été arrêté pour conduite sous l’influence de l’alcool à Pasadena, en Californie ; il a plaidé non coupable et les accusations ont été rejetées en 2018. En 2019, au cours d’une enquête sur une tentative d’extorsion, il a admis avoir consommé de la cocaïne au début de l’année 2018.