Le punch de Noël mexicain

17 décembre 2020 0
Le punch de Noël mexicain

Il est temps de dépasser les frontières du thé pour parler de l’une des expressions liquides les plus importantes du Mexique, un must dans les auberges et les célébrations dans tout le pays. Oui, cher lecteur, nous faisons référence au fameux punch de Noël.

Infusé avec un mélange de fleurs d’hibiscus avec de l’aubépine, du tamarin, de la canne, de la cannelle, des pruneaux, des pommes, des oranges et toutes sortes de fruits et d’épices de saison, le punch de Noël mexicain est un autre grand exemple du syncrétisme hérité de la Conquête.

D’où vient le punch ?

Originaire de l’Inde, le punch est né de la boisson appelée “pãc”, qui signifie littéralement “cinq”, en raison de son nombre original d’ingrédients : eau de vie de palme, sucre, citron, eau et thé (feuilles et pousses de camélia sinensis). Lorsque les Britanniques sont arrivés en Inde, ils ont rebaptisé la boisson “punch”.

Des documents historiques indiquent que la boisson est arrivée en Amérique par les mains des conquistadors espagnols et qu’au fil des décennies, elle a été fusionnée avec des produits locaux, comme le tejocote mexicain et la goyave. Les religieux espagnols avaient l’habitude d’offrir la boisson pendant les posadas, qui supplantaient le culte de l’arrivée du dieu aztèque de la guerre (Huitzilopochtli), pour la pratique européenne de préparation de Noël.

Aujourd’hui, le nom regroupe presque toutes les infusions chaudes à base de fruits frais et secs, aromatisées avec des épices, des herbes, des fleurs, du piloncillo et même des distillats. Rappelez-vous l’expression “ponche con piquete”, qui décrit la boisson avec de petites doses de rhum, de whisky, de tequila ou de brandy.

Recette pour préparer le punch de Noël mexicain

Les recettes sont nombreuses, toujours marquées par l’ingéniosité, la créativité et l’accès aux ingrédients de la personne qui prépare la boisson. Le tejocote, la goyave, la canne, les pruneaux, la cannelle, les fleurs d’hibiscus, les agrumes de saison, le tamarin et le piloncillo sont parmi les ingrédients les plus courants. La préparation est simple, il suffit de mélanger la base de fruits et de fleurs avec de l’eau et des épices, et de porter à ébullition jusqu’à ce que tous les arômes et les saveurs soient extraits.

Contrairement à la croyance populaire, le punch de Noël (ponche navideño en espagnol) ne doit pas être trop sucré car le goût du sucre a tendance à masquer les saveurs délicates des fruits, des fleurs et des épices. Un bon conseil pour donner vie à cette infusion hivernale est de profiter de la douceur naturelle apportée par les goyaves, les cannes et les fruits secs, sans ajouter d’autres édulcorants.

Le punch en version tisane

Même si le thé n’a pas été incorporé à la boisson traditionnelle depuis des siècles, il est intéressant de retrouver sa présence dans l’infusion comme l’un des ingrédients de base. Une pincée de thé noir d’Inde ou du Sri Lanka, comme le Lumbini Keshary ou le Jayachakra, enrichit le mélange de délicieuses notes de tejocote au sirop, de fruits secs, de tamarin doux et d’une fraîcheur en bouche inégalée.

Avec quoi accompagner le punch de Noël mexicain

Le punch de Noël peut être servi avec de la crème fouettée et saupoudré de cannelle moulue. Il se boit frais, mais il est parfait pour divertir nos invités les jours de Noël.