La rage au Mexique | Mythe ou danger réel ?

28 janvier 2021 0
La rage au Mexique | Mythe ou danger réel ?

Le ministère de la santé (SSA), au nom du Mexique, a reçu de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la certification de pays ayant éliminé la rage humaine transmise par les chiens, car il n’y a eu aucun cas de cette maladie dans la population humaine au cours des 14 dernières années.

Qu’est-ce que la rage ?

La rage est une maladie qui peut être transmise principalement par contact avec la salive d’une personne infectée, et dont la prévention ne peut être obtenue que par une vaccination régulière. Dans le cas de la transmission à l’homme, cette contagion est fréquemment causée par des morsures qui, en milieu urbain, sont le fait de chiens et de chats, tandis qu’en milieu rural, les animaux tels que les chauves-souris, les moufettes, les renards, les coyotes ou les ratons laveurs affectent les espèces de production comme les vaches, les chevaux, les porcs, les moutons et les chèvres.

Quels sont les symptômes de la rage ?

Les symptômes sont les suivants : bave, convulsions, douleur, picotements et brûlures au site infecté, fièvre modérée, hyperactivité, perte de sensation, spasmes musculaires, difficulté à avaler, et même hydrophobie (peur de l’eau) et aérobie (peur de voler). À des stades plus avancés, le virus de la rage continuera à se propager par le système nerveux central, entraînant une inflammation du cerveau et de la moelle épinière, qui entraînera la mort de la personne infectée.

Quelle est la période d’incubation de la rage ?

La période d’incubation est variable entre 2 et 8 semaines, avec une moyenne de 45 jours, mais il existe des rapports exceptionnels allant de 5 jours à des années, en fonction du site d’inoculation, de la charge virale et de facteurs immunologiques.

La période d’incubation chez les chiens et les chats va de 10 jours à plusieurs mois. Ils peuvent excréter le virus par la salive pendant 2 à 5 jours avant de développer des symptômes, c’est pourquoi il est indiqué d’observer l’animal pendant 10 jours après une morsure.

Quelles sont les remèdes ? Le vaccin contre la rage ?

La vaccination interrompt la période d’incubation du virus de la rage en générant des anticorps contre celui-ci, ce qui se produit au bout d’une semaine.

Depuis 2003, le Mexique utilise le vaccin inactivé produit en culture cellulaire, en raison de son plus grand pouvoir immunogène et de ses effets indésirables moindres, aucune réaction neuroparalytique n’ayant été observée à ce jour dans les vaccins obtenus à partir de tissus nerveux.

L’administration du vaccin présente les caractéristiques suivantes :

Administration intramusculaire dans le deltoïde ou sur la face antérolatérale de la cuisse.
Programme de 5 doses : jours 0 -3 – 7 -14 et 28 post-exposition.
Les trois premières doses doivent être administrées dans un délai d’une semaine.
Si la vaccination est commencée tardivement (c’est-à-dire plus de 7 jours après l’exposition) ou lorsque l’exposition à un animal identifié comme enragé est massive, le calendrier de 4 doses peut être utilisé : 2 doses le jour 0, 1 dose le jour 7 et 2 doses le jour 21.

Certification de l’élimination de la rage humaine au Mexique

Selon l’Organisation panaméricaine et mondiale de la santé (OPS/OMS), le Mexique est le premier pays au monde à être certifié comme ayant éliminé la rage humaine transmise par les chiens.

Le SSA, dans une déclaration, a souligné que c’est un fait historique que le pays a réussi à interrompre la transmission du virus qui provoque la maladie.

Dans les années 1990, entre 60 et 70 décès humains ont été enregistrés chaque année pour cette cause et plus de trois mille cas chez les chiens.

Précautions à prendre contre la rage

Des procédures de vaccination standardisées sont établies pour les situations pré et post-exposition. En cas d’exposition, le lavage rapide, l’antisepsie et l’administration du vaccin peuvent être associés à un protocole de sérothérapie consistant en l’injection d’immunoglobuline au site d’inoculation. Chaque infection doit être déclarée.

Bien que le gouvernement affirme que la rage n’existe plus au Mexique, si vous vous faîtes mordre par un animal que vous ne connaissez pas,  il est conseillé de ne pas prendre de risque et d’aller vous faire vacciner.