Después de Lucía

24 mai 2019 0

 

Année de production : 2012
Genre : Drame
Durée : 103 minutes

Réalisation : Michel Franco
Scénario : Michel Franco
Acteurs principaux : Tessa Ia, Hernán Mendoza, Onzalo Vega Sisto

 

Synopsis

Six mois après la mort de sa femme dans un accident de voiture, Roberto et sa fille Alejandra quittent Puerto Vallarta avec l’intention de recommencer une nouvelle vie à Mexico. Tandis que Roberto essaie de continuer à travailler comme chef cuisinier, Alejandra découvre sa nouvelle école dans un quartier chic. Elles tentent de s’intégrer mais les élèves l’excluent peu à peu jusqu’à finir par la martyriser. Honteuse et incapable de parler à son père du harcèlement qu’elle subit à l’école, le silence d’Alejandra aura de terribles conséquences.

 

Mon avis

C’est sans aucun doute le film qui m’a le plus marquée de toute ma vie, à tel point que je ne me sens capable de le revoir. Pourtant, je considère qu’il s’agit d’un réel chef d’oeuvre qui mérite d’être apprécié par un large public. Pour l’anecdote, je l’ai vu au cinéma avec des amies. Lorsque le film s’est arrêté, pas une seule personne dans la salle ne s’est levée, pas une seule n’a parlé et pas une seule n’a bougé. Nous sommes tous restés figés devant le générique de fin. Le film est d’une extrême violence. Il montre, d’un côté, à quel point l’Homme peut être d’une cruauté et d’une perversion inexplicables et peut prendre plaisir à faire souffrir et, d’un autre côté, la descente aux enfers d’une adolescente impuissante au contexte familial difficile. Les scènes sont crues voire chocantes mais malheureusement reflètent parfois la réalité. Le harcèlement scolaire demeure un sujet tabou qui est toujours d’actualité et qui n’est pas simple à détecter. Ce film permet de prendre conscience de la gravité de certains comportements barbares et invitent à réfléchir sur les conséquences de l’effet de groupe.