Saltillo (Coahuila)

 

Saltillo est une ville située au nord du Mexique. Capitale de l’Etat de Coahuila de Zaragoza,  elle compte 985,229 habitants, ce qui fait d’elle la 17ème ville la plus peuplée du Mexique. Par ailleurs, elle possède une superficie de 6 837 km². La ville est entourée de montagnes de la sierra madre orientale et se trouve à 400 km au sud de la frontière avec le Texas, aux Etats-Unis et à 842 km de Mexico City.

La ville de Saltillo a joué un rôle très important dans l’histoire du Mexique. En 1811, durant l’Indépendance, les insurgés occupèrent Saltillo avant de se diriger vers les villes de Parras et Monclova. Puis, la même année, Allende et Hidalgo, deux insurgés et figures emblématiques de la Guerre d’Indépendance du Mexique, qui allaient en direction des Etats-Unis, se réfugièrent dans la ville. Hidalgo nomma à la tête du mouvement Ignacio López Rayón et José María Liceaga. En outre, en 1847, les armées du Mexique et des États-Unis s’affrontèrent à 12 km au sud de Saltillo, à Buena Vista. Ce conflit est connu sous le nom de bataille de Buena Vista. Autre moment clé de l’histoire, en 1864, Benito Juárez, Président du Mexique enre 1867 et 1872, établit son gouvernement dans cette ville.

Musées

 

Museo del desierto

Un musée  très complet à ne pas manquer qui retrace la biodiversité des déserts et du désert mexicain plus particulièrement puis l’histoire du peuplement humain et de l’évolution de la faune. Une ballade en extérieur permet d’observer des animaux vivants, tels que des chiens de prairies, etc.
De plus, une pépinière tente de préserver les espèces de cactus endémiques de la région (il est possible d’en acheter un comme souvenir).
Le musée est situé un peu loin du centre historique, il faut s’y rendre en taxi ou en voiture.

Museo de la Katrina

Le musée de la Katrina, inauguré en 2010, a pour but de préserver la tradition mexicaine du Jour des Morts (Día de muertos) et de donner une renommée internationale au personnage de La Catrina.
Le personnage de La Catrina a été créé par le graveur mexicain José Guadalupe Posada. Son exposition est un mélange coloré d’éléments d’artisanat, de traditions, de légendes, d’histoire, de cinéma et d’art plastique déployé sur dix petites salles. Dans l’une des salles, vous pourrez observer un autel traditionnel des morts, avec des répliques de fleurs de ciment, du papier haché et des offrandes. Une autre salle présente des parodies de la mort, à laquelle sont donnés différents noms familiaux, tels que l’ossesuda, la maigrichonne, etc., et également une une réplique partielle d’un panthéon de ranch. Il dispose d’une salle audiovisuelle dédiée à la présentation de films à suspense de l’époque d’or du cinéma mexicain. La dernière salle présente une des momies originales exhumées du panthéon de San Antonio de las Alazanas, à l’extrémité sud-est de coahuila. Cette momie est celle de Mme Petra Escamilla, qui a été donnée au musée par la famille de la défunte. Au dernier étage, il y a un salon à côté, le Musée de la Poupée.