Musée maison de Léon Trotsky (casa) | tarifs, horaires, adresse

21 mars 2021 0
Musée maison de Léon Trotsky (casa) | tarifs, horaires, adresse

Le projet de transformer cette grande maison en musée a été imaginé par Esteban Volkow, petit-fils de Trotsky, dans le but de préserver la pensée politique et révolutionnaire de son grand-père.

Que voir dans le musée Léon Trotsky ?

Aujourd’hui, vous pouvez vous promener dans les couloirs où il a marché et savoir comment il vivait, puisque le musée Léon Trotski conserve ses affaires intactes, expose des photographies de sa famille et de sa vie de révolutionnaire, en plus de conserver ses cendres et celles de sa femme -Natalia Sedova- dans les jardins du lieu.

Les barreaux qui recouvrent les fenêtres, les hauts murs, ses quatre tours et les portes blindées démontrent le contrôle et la sécurité qui entouraient la maison de la famille Trotsky.

Ce bâtiment, un monument historique qui a ouvert ses portes en 1990, abrite l’Instituto del Derecho de Asilo Museo Casa de León Trotsky A.C., et dispose de salles d’exposition, d’un auditorium pour 80 personnes et de la bibliothèque “Rafael Galván” avec des livres sur des sujets sociaux, économiques et politiques.

Vous y trouverez un large éventail d’activités culturelles, allant des ateliers de contes aux conférences sur un sujet particulier, en passant par un ciné-club avec de grands débats.

Comment se rendre au Musée Léon Trotsky ?

Par les transports publics :

Depuis le métro de Coyoacán (ligne 3 Olive Green, CU-Indios Verdes), traversez le Circuito Interior (Río Churubusco) et prenez une combi en direction de l’aéroport, qui vous déposera devant le musée.

En transport privé :

Depuis le nord, suivre Eje 1 Poniente jusqu’au sud de la ville. Elle change plusieurs fois de nom mais l’avenue reste la même : Av. Vallejo, Guerrero, Bucareli et Cuauhtémoc. Après avoir passé la Cineteca Nacional et l’hôpital de Xoco, tournez à gauche sur Circuito Interior (Río Churubusco). Faites deux pâtés de maisons et vous serez arrivés.

Depuis la Calzada de Tlalpan, sortir sur le Circuito Interior (Río Churubusco), à l’Av. Cuauhtémoc faire demi-tour pour continuer sur le Circuito Interior vers l’est. Faites deux pâtés de maisons et vous serez arrivés.

L’histoire de l’exil de Léon Trostky

Après son exil de l’Union soviétique en 1929, Léon Trotsky a cherché asile dans des pays européens comme la France, la Norvège et la Turquie. Après avoir obtenu l’asile au Mexique en 1936, c’est dans cette maison que Léon Trotsky a vécu avec sa femme Natalia Sedova à Mexico et qu’il a été assassiné en 1940.

L’assassinat a été perpétré par un stalinien espagnol appelé Ramón Mercader, qui a eu accès à la maison de Trotsky en se faisant passer pour un étudiant canadien appelé Jacson Mornard. Malgré les nombreuses précautions prises par Léon, notamment les tours de guet et les fortifications qui se trouvent toujours dans la maison, Mercader réussit à l’attaquer avec une hache d’escalade en août 1940, ce qui entraîne sa mort.

Le révolutionnaire soviétique sera pleuré par des intellectuels mexicains et des amis comme Diego Rivera et Frida Kahlo. D’autres plus proches du stalinisme, comme son collègue muraliste David Alfaro Siqueiros, seront moins en deuil. Les impacts de balles trouvés dans la maison sont la conséquence d’une précédente tentative d’assassinat de Trotsky à laquelle, selon certaines théories, Siqueiros a participé.

Après avoir été déclarée Monument historique national en 1982, la maison a été transformée en 1990 en un petit musée conservant les objets personnels de Trotsky. La maison et le musée sont également le siège d’une ONG qui se consacre à l’aide aux demandeurs d’asile au Mexique et dans le monde entier. Dans le jardin, les visiteurs peuvent trouver une tombe contenant les cendres de Trotsky et de sa femme.

Savoir avant de partir

Situé à Coyoacán, à quelques rues de la Casa Azul. Ouvert du mardi au dimanche de 10 h à 17 h. Le prix est de 40 MEX (environ 1,70€). Des visites guidées en espagnol et en anglais sont également proposées gratuitement.