Importer sa voiture au Mexique : à quoi faut-il penser ?

Le Mexique est un pays dont l’accès nécessite un minimum de règles à suivre. Il présente encore plus de règlementations lorsqu’il s’agit d’y importer sa voiture. Mais alors, que faut-il savoir lorsque vous souhaitez passer la frontière mexicaine à bord de votre véhicule ? Nous vous donnons plus de détails sur la marche à suivre dans cet article.

Obtenir un permis d’importation

Vous êtes particulièrement attaché à votre véhicule et vous souhaitez l’importer au Mexique ? Il va falloir suivre plusieurs étapes. Il peut y avoir plusieurs raisons pour lesquelles vous souhaitez garder votre voiture : vous venez de l’acheter et ne voulez pas subir une perte financière trop importante, votre véhicule a une valeur sentimentale à vos yeux, vous avez la volonté de ne pas avoir à revendre votre voiture et ses accessoires éventuels (par exemple, si vous possédez une Renault Clio, vous avez peut-être déjà investi dans des Tapis Clio 5) et ne souhaitez pas avoir à tout racheter une fois sur place. Dans tous les cas, l’entrée d’un véhicule qu’il soit de marque française ou étrangère sur le territoire mexicain est cautionnée par la possession d’un permis de conduire relatif à l’importation. Il en existe de diverses catégories. Vous pouvez par exemple penser aux permis temporaires.

L’obtention d’un permis d’importation temporaire doit en réalité se faire avant l’entrée sur le territoire du Mexique, car vous n’en aurez plus l’occasion. Prenez le soin de disposer d’un pourboire conséquent si vous souhaitez conduire hors de la zone franche (cette dernière prend en réalité compte de la péninsule de Baja California). Vous serez certainement confrontés à des amendes aux points de contrôle. Le pourboire vous servira donc pour passer par ces points.

En tant que visiteur, vous devez donc penser à obtenir votre permis de visiteur. Ce dernier ne dure que 180 jours. Vous devez donc être en mesure d’importer votre voiture ainsi que de le faire sortir avant la date d’expiration du permis de conduire. Cela vous évitera les ennuis lorsque vous conduisez dans la zone franche.

Apprendre le code routier mexicain

Maitriser le réseau routier Mexicain
Au Mexique, selon le code, la circulation s’effectue sur le côté droit. Selon ce même code routier, la priorité est donnée à droite. Cependant, on remarque souvent un non-respect de ce code. La raison, c’est que la majorité des personnes détenant un permis de conduire au Mexique peut l’obtenir sans avoir été à un examen de conduite.
De ce fait, avant d’importer votre voiture dans le pays des Aztèques, il faut connaître de façon rigoureuse le code de la route du pays, mais également faire preuve de prudence sur les routes mexicaines. Vous rencontrerez par exemple des Mexicains qui ne respectent pas les feux de signalisation. C’est à vous de faire attention.

Maitriser le réseau routier mexicain

Apprendre à conduire au Mexique
Les routes ayant subi un asphaltage sont d’une grande importance pour le pays des Aztèques. Elles desservent les plus grandes villes du pays. Ceux disposant d’un péage sont de leur côté les plus sécurisées, même s’il est toujours recommandé de faire attention aux déformations présentes sur la voie.
Bref, il est indispensable de prendre ses dispositions, maîtriser le réseau routier du pays avant de se mettre en route. Dans le cas où un accident se produit, il suffit de garder son calme et de faire appel à la police ainsi qu’aux assureurs pour un constat.

Laisser un commentaire