Prendre l’avion pour le Mexique : les bons plans et choses à savoir

 
Voici tous les bons plans pour partir en voyage au Mexique et tous les conseils pour s’envoler sereinement.

 

Les compagnies aériennes au Mexique

Aeroméxico

Aeroméxico Aerovías de México est la compagnie aérienne nationale du Mexique (soit l’équivalent de notre Air France). Elle réalise des vols directs vers ou depuis le Mexique, les Etats-Unis, le Canada, les Caraïbes, l’Europe (dont Paris) et l’Asie. Son hub principal est localisé à Mexico.

Interjet

Interjet est une compagnie aérienne mexicaine basée à Lomas de Chapultepec, Mexico. Fondée et présidée par Miguel Alemán Magnani, elle a débuté ses activités en 2005. Interjet exploite un modèle original de transporteur à bas prix (low cost) mais s’est progressivement transformé en un modèle hybride. En effet, elle offre des services typiquement associés aux compagnies aériennes traditionnelles : plus d’espace entre les sièges, un service gratuit de restauration rapide et de boissons…
Elle dessert 53 destinations, dont 30 au Mexique et 23 à l’international tels qu’aux États-Unis, au Canada, à Cuba, en Amérique centrale, en Colombie, en Équateur et au Pérou.

Vivaaerobus

Viva Aerobus est une compagnie aérienne mexicaine à bas prix (low cost). Elle a été fondée en novembre 2006 par Irelandia Aviation (famille du fondateur de RyanAir). Elle dessert toutes les villes principales du Mexique ainsi que deux villes aux Etats-Unis : Houston, San Antonino. Son hub se situe à l’aéroport international de Monterrey.

Volaris

Volaris est une compagnie aérienne à bas prix (low cost) opérant au Mexique, aux États-Unis, au Guatemala, au Costa Rica et au Salvador. Depuis sa mise en service en mars 2006, Volaris est passée de 5 à plus de 210 lignes et sa flotte de 4 à 75 appareils. Volaris offre plus de 338 segments de vols quotidiens sur des routes reliant 40 villes au Mexique et 26 villes aux États-Unis et en Amérique centrale.

 

Heures de vol pour le Mexique

Evidemment le nombre d’heures de vol dépend de la ville de départ et de destination ainsi que des escales. Cependant, pour avoir une petit idée, voici quelques exemples :

  • Paris CDG – Mexico City MEX : 12h / 12h30 de vol
  • Paris CDG – Cancun CUN : 10h45 / 11h

 

Faire une escale à l’aéroport de Mexico

Vous devez faire escale à l’aéroport international Benito-Juárez de Mexico et vous vous posez pas mal de questions concernant le changement de terminal ou encore sur s’il faut récupérer vos bagages.

1 – Passer du terminal 1 au terminal 2 (ou l’inverse) : pas de panique, l’aéroport est certes grand mais il est très bien indiqué et très logique (rien à voir avec l’aéroport de Londres-Heathrow). Premièrement, il n’y a que deux terminaux et ceux-ci sont reliés via un tramway (tel que l’Orlyval). On dit “aérotren” en espagnol. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à demander au personnel mais n’oubliez pas de laisser un petit pourboire (sans vous faire arnaquer, 10/20 pesos, c’est bien).

2- Récupérer ou non ses bagages à l’aéroport : généralement, pour l’aller de Paris à Mexico, vous devez récupérer vos bagages à Mexico et les redéposer quelques mètres plus loin sur une bande “connections nationales et internationales”. Au retour, de Mexico vers Paris, le transfert se fait automatiquement, vous n’avez pas besoin de récupérer quoi que ce soit. Pour vous rassurer, je vous invite à poser la question aux guichets d’enregistrement mais pour l’avoir fait à plusieurs reprises, ça a toujours été comme ça pour moi.

3- Le système de contrôle des bagages : l’Aéroport de Mexico possède son propre système de contrôle des bagages. Je m’explique, un agent va vous demander d’appuyer sur un bouton et vous allez ensuite devoir passer sous un portail de sécurité. Aléatoirement, la lumière va devenir verte ou rouge, soit vous pourrez passer votre chemin, soit vous devrez ouvrir vos valises.

 

Obtenir des billets pas chers pour le Mexique

Quelques conseils pour obtenir des billets pas chers. Voici des critères standards :

  • comparer les tarifs des compagnies aériennes
  • la période de l’année (durant les fêtes ou les périodes scolaires, les prix grimpent)
  • le jour de la semaine
  • faire ou ne pas faire d’escale : souvent, les vols sont moins chers en passant par les Etats-Unis
  • billet de dernière minute
  • billets du personnel de compagnie aérienne => en forte période, je ne vous le conseille pas… la liste d’attente en arrivant à l’aéroport est très, très, très… très longue. Pour ma part, j’ai dû vivre 2 semaines et demi à Roissy (partager des chambres d’hôtels avec d’autres personnes de la liste d’attente, une expérience incroyable mais si vous n’avez que 2 semaines de vacances, c’est pas possible 😉 )

 

Les restrictions et les produits interdits

Attention, certains produits notamment alimentaires sont interdits au Mexique tels que le lait, la viande (adieu le saucisson et le foie gras).
Quant au nombre de litres d’alcool, vous avez le droit de transporter un maximum de 4 litres de vins non mousseux ou 16 litres de bière ou 1 litre d’alcool fort tel que la Tequila par personne.