Comment prendre le métro à Mexico ?

Se déplacer à Mexico peut paraître difficile et stressant ou, à l’inverse très facile. En effet, dès lors que vous connaissez les arrêts et transferts des métros et bus, la ville vous semblera beaucoup plus accessible.

Pour bouger d’un point à l’autre, vous avez la possibilité d’utiliser le taxi, l’Uber, le camion, le métro et le bus. Parmi ceux-ci le métro est généralement le plus rapide et également le moins cher.

Plan du métro de Mexico City

Le métro compte 195 stations réparties sur 12 lignes et déplace plus de 7 millions de personnes par jour, il couvre une grande partie de la ville où se trouvent tous les points touristiques (Aéroport de Mexico, Teotihuacan, la Basilique Notre-Dame-de-Guadalupe de Mexico, centre-ville…).

Plan du métro de Mexico City

Accéder à une station de métro

Pour y accéder, vous devez d’abord identifier une entrée dont les applications vous indiquent laquelle est la plus proche de votre position. Il y a plusieurs entrées pour une même station. Vous pouvez prendre celle que vous voulez soit en sous-sol, soit au niveau de la rue, soit en hauteur. Vous devrez ensuite prendre les escaliers et suivre le couloir jusqu’à ce que vous voyiez le guichet.  Le prix du ticket est de 5 pesos et vous devrez demander les tickets dont vous avez besoin soit un talon de dix tickets. Pour entrer dans les tourniquets vous devrez introduire le ticket avec la bande marron vers le bas il l’avalera et vous pourrez passer, (le ticket ne le rend pas comme les autres systèmes de métro).

Une fois à l’intérieur, vous devrez identifier dans quelle station vous vous trouvez et où vous allez, il y aura toujours deux panneaux avec le nom de la direction des stations. Par exemple, si vous êtes dans la station de Tlatelolco et que vous voulez aller à Coyoacán, vous devrez prendre le métro en direction de Universidad puisque c’est la dernière station de cette ligne. En revanche si vous allez à La Raza, vous devrez prendre la direction Indios Verdes. Il suffit donc de connaître le nom des deux stations de départ et d’arrivée pour savoir dans quelle direction vous devez vous déplacer.

Prendre une correspondance

Le métro a également des correspondances qui sont les croisements de deux ou plusieurs lignes de métro par une station. Ainsi, si vous devez prendre une autre ligne, vous devrez descendre du métro dans lequel vous allez dans la station indiquée et suivre les panneaux qui indiquent « CORRESPONDENCIA ». En arrivant à l’autre station, vous devrez suivre le panneau indiquant la direction dans laquelle vous souhaitez vous rendre. Par exemple, la gare de Pino Suarez est traversée par la ligne 1 rose qui va d’Observatorio à Pantitlán et par la ligne 2 bleue qui va de Cuatro Caminos à Tasqueña. Si vous devez changer de ligne, vous descendez tout simplement, vous suivez les gens puisque la plupart d’entre eux vont à l’autre gare mais à aucun moment vous ne descendez par les tourniquets puisque vous devrez utiliser un autre ticket pour entrer.

Les horaires d’ouverture du métro de Mexico

  • Du lundi au vendredu : 5h00 à minuit
  • Le samedi : de 6h00 à minuit
  • Le dimanche et les jours fériés : de 7h00 à minuit

Des zones délimitées pour les hommes et les femmes

Ne soyez pas surpris, il y a des wagons réservés pour les femmes et les enfants et d’autres pour les hommes. Cela peut vous paraître bizarre mais c’est extrêmement rassurant. Vous évitez ainsi tout risque de vous faire pelotter les fesses par un inconnu pervers. Toutefois, gardez vos affaires à l’oeil car les risques de vol sont toujours présents dans n’importe quel type de wagon.

wagon homme femme mexico

Les stations les plus dangereuses du métro de Mexico (DF)

Voyager dans le métro de Mexico peut être une aventure ou parfois une mauvaise expérience. En effet, des vols à bord du métro se produisent tous les jours dans différentes stations du système, mais dans certaines, les signalements sont très élevés.

Selon le gouvernement de la capitale, les vols contre les utilisateurs sont commis, dans la plupart des cas, dans le but de voler des smartphones, des portefeuilles, des sacs à dos et des sacs.

Selon le nombre de dossiers d’enquête correspondant à 2017, du bureau du procureur général de la ville de Mexico, les 10 stations de métro les plus « dangereuses » de Mexico en termes de vols :

Hidalgo

  • Ligne 2
  • Ligne 3

396 vols sans agression dénoncés sur cette station.

Pino Suárez

  • Ligne 2
  • Ligne 3

Au total, 380 enquêtes pour vol ont été ouvertes.

Zócalo

  • Ligne 2

On comptabilise 223 cas de vols pour cette station.

Balderas

  • Ligne 1
  • Ligne 3

196 plaintes ont été enregistrées.

Bellas Artes

  • Ligne 2
  • Ligne 8

192 dossiers pour vol

Pantitlán

  • Ligne 1
  • Ligne 5
  • Ligne 9
  • Ligne A

Le bureau de procureur compte 190 vols

Tacubaya

  • Ligne 9
  • Ligne 1
  • Ligne 7

156 personnes ont porté plainte pour vol

Chabacano

  • Ligne 2
  • Ligne 9

126 investigations pour vol

Centro Médico

  • Ligne 3
  • Ligne 9

80 plaintes

Guerrero

  • Ligne 3
  • Ligne B

71 dossiers pour des vols sans violence

Avec ces chiffres, nous pouvons en conclure que les lignes 2 y 3 sont celles qui enregistrent le plus grand nombre de cas de vol sans agression à bord du métro de Mexico.

L’histoire de la construction du métro de Mexico

Le métro de Mexico (en espagnol : Metropolitano) est un système de transport en commun rapide qui dessert la région métropolitaine de Mexico. Il se compose de 12 lignes, 195 stations et 226,5 km (140,6 mi) de voies opérationnelles. C’est le plus grand système de transport en commun rapide d’Amérique latine par sa longueur et le nombre de stations, et le deuxième plus grand en Amérique du Nord après le métro de la ville de New York.

La création

Le métro de Mexico a été ouvert au public le 4 septembre 1969, ce qui en fait le premier système de transport en commun rapide d’Amérique latine. Le système s’est progressivement étendu jusqu’à atteindre sa configuration actuelle de 12 lignes et 195 stations. Le métro compte en moyenne 5 millions d’usagers par jour (10 millions en semaine), ce qui en fait l’un des systèmes de transport rapide les plus fréquentés au monde.

Les sociétés à l’origine du métro de Mexico

Le métro de Mexico est exploité par trois sociétés différentes : Sistema de Transporte Colectivo (STC), Servicio de Transportes Metropolitanos del Distrito Federal (Metro) et Subterráneos de México (Subte). STC exploite les lignes 1, 2 et 3, Metro exploite les lignes 4, 5, 6 et 7 et Subte exploite les lignes 8, 9 et 10.

Les lignes 1, 2 et 3 ont été construites par STC et ouvertes entre 1969 et 1976. Ces lignes étaient à l’origine exploitées par STC, mais sont maintenant exploitées par Metro. Les lignes 4, 5les lignes 6 et 7 ont été construites par Metro et ouvertes entre 1981 et 1988. La ligne 8 a été construite par Subte et ouverte en 1994. Les lignes 9 et 10 ont également été construites par Subte, mais sont actuellement exploitées par STC.

Le métro de Mexico est l’un des systèmes de transport en commun rapide les plus fréquentés au monde, avec plus de 5 millions de passagers par jour Le système a été étendu à de nombreuses reprises depuis son ouverture en 1969, et continue de se développer afin de répondre aux besoins de la population en pleine croissance de la ville.

Les accidents du métro de Mexico

20 octobre 1975

Le 20 octobre 1975, une rame de métro de Mexico est entrée en collision avec un autre train, tuant 31 personnes et en blessant plus de 70. L’accident a été l’une des pires catastrophes des transports publics de l’histoire du Mexique

Les causes de l’incident

Le lundi 20 octobre, vers 9 h 36 (heure centrale du Mexique), peu après l’entrée des bureaux, le train modèle MP.68, marqué du numéro 10 et conduit par le conducteur Carlos Fernández Sánchez, est parti de la gare de Chabacano avec environ 140 passagers à bord.

Cependant, depuis le début de son voyage, l’unité 6 a signalé des défaillances techniques dans presque toutes les stations, ce qui l’a obligée à s’arrêter plus longtemps qu’elle n’aurait dû dans les stations où elle est arrivée. C’est également la raison du retard de l’unité 8, conduite par Alfonso Sanchez Martinez, qui a dû rester stationnée pendant un temps considérable à la station Viaducto en attendant son départ.

À 9 h 40, le train numéro 10 était tout près de la gare de Viaducto, sans que le train 8 ne soit encore parti.

« Tout était normal jusqu’à ce que le train avant commence à s’arrêter et à s’immobiliser », a déclaré l’opérateur Carlos Fernández, 21 ans, le matin du 20 octobre.

Le train numéro 08, conduit par Sánchez Martínez, a de nouveau interrompu sa course, car le levier d’urgence de la voiture numéro 06 avait été activé, comme cela s’était déjà produit à Hidalgo, Bellas Artes, Allende et Pino Suárez.

Le conducteur du train 10 n’était pas au courant de cette manœuvre et, après s’être arrêté à la gare de Chabacano, il a décidé de continuer jusqu’à la gare suivante (Viaducto). A 9h40, le train 10 arrivant en gare a percuté le train 8, qui était garé, à environ 70 km/h.

3 mai 2021

Dans la nuit du 3 mai 2021, les Mexicains ont été témoins de l’une des pires tragédies que le système de transport public de leur pays ait connues ces dernières années.

Une poutre d’un pont surélevé de la ligne 12 du métro de Mexico, entre les stations Olivos et Tezonco, a cédé, entraînant la chute d’un train de passagers qui s’est retrouvé bloqué en forme de « V ».

Au moins 23 personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées (dont 65 ont été hospitalisées).

 

 

Laisser un commentaire