Circuit côte Est : Yucatan & Quintana Roo

 

Si vous allez visiter le Mexique, vous ne pouvez pas ne pas passer par la côte Est. Ici, vous trouverez une sélection des villes indispensables à voir.

 

1) Cancún & Playa del Carmen

Cancun se trouve dans l’Etat de Quintana Roo, au Nord-Est de la péninsule de Yucatán sur la mer des Caraïbes. La ville est divisée en 5 parties :

  • Isla Cancún : il s’agit de la zone hôtellière où sont situées les plages et les activités touristiques
  • Zone urbaine : la majorité des habitants vivent dans cette partie de la ville
  • Puerto Juárez : c’est une zone de pêche où il est également possible d’embarquer pour Isla Mujereres grâce à ses deux quais
  • Franja Ejidal : localisée au nord de la ville, le quartier Franja Ejidal est le plus pauvre de Cancun où vivent, dans sa majorité, des immigrés venus d’autres régions du Mexique
  • Alfredo V. Bonfil : cette zone a été construite par des colons originaires du nord du pays dans le but d’augmenter la population et de permettre ainsi à l’Etat de Quintana Roo d’entrer dans la catégorie Etat libre et souverain.

De la capitale Mexico City à Cancun, il faut compter environ 24h de bus ou 2h d’avion et de Cancun à la station balnéaire Playa del Carmen, 1h en voiture ou en bus.

Conseils : A titre personnel, j’ai préféré Playa del Carmen à Cancun. En effet, les nombreuses pistes cyclables et piétonnes de Playa del Carmen permettent de se déplacer facilement et sans avoir les odeurs de pollution.

 

2) Isla Holbox

L’île se situe au nord de la péninsule de Yucatán et à environ deux heures de Cancun. Il s’agit probablement de l’endroit le plus paradisiaque du Mexique qui d’ailleurs fait partie de la Yum-Balam, une réserve naturelle protégée. Pour accéder à Holbox (“lac noir” en maya yucathèque), vous pouvez prendre un ferry depuis le port de Chiquila. Le trajet est très court car il ne dure que 20 minutes.

Si vous hésitez encore à faire escale ou non à Holbox, voici 3 bonnes raisons de ne plus douter :

  • L’air pur : à Holbox, il n’y a pas de routes goudronnées, ni de voitures. Pour se déplacer, il faut marcher, pédaler à vélo ou encore monter dans des voiturettes de golf qui servent de taxis. L’île mesure 40 kilomètres de long sur 2 kilomètres de large.
  • La faune et la flore : de mi-juin à septembre, de nombreux requins-baleines sont visibles dans les eaux entourant l’île. Des activités touristiques de plongée sous-marine vous permettent de vous baigner au milieu de ces requins-baleines. D’autres animaux sont aussi présents : les flamands roses, les pélicans ou les crocodiles que vous pouvez apercevoir dan la mangrove.
  • La pêche : les 1500 habitants de l’île vivent principalement de la pêche. Beaucoup d’activités sont organisées sur l’île : pêche au gros, pêche à la mouche… et bien évidemment vous pourrez déguster d’excellents poissons et fruits de mer dans les restaurants.

Conseils : attention aux cyclones !! Pour ma part, je n’ai pas pu profiter de mon séjour à Holbox car la tempête a duré jour et nuit, l’île était complètement inondée.

 

3) Chichén Itzá

Chichén Itzá est une ancienne ville maya localisée entre Valladolid et Mérida. Au Xe siècle, il s’agissait probablement du principal centre religieux de Yucatán. Aujourd’hui, c’est l’un des sites archéologiques les lus visités. Depuis 1988,  le site est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et a été désigné comme étant l’une des sept nouvelles merveilles du monde.

La raison la plus vraisemblable de la présence d’une cité maya à cet endroit est l’existence d’au moins 5 cenotes (puits naturels) qui représentaient une richesse inestimable en raison de la sécheresse de la région.

Conseils : le site est incroyablement beau mais avec l’explication, c’est deux fois mieux. Je vous conseille donc de prendre un guide pour votre visite. D’autre part, ne repartez pas sans vous êtes baigné dans un cenote car vous n’avez aucune excuse, il y en a un juste à côté de Chichén Itzá.

 

4) Tulum

Situé dans l’Etat de Quintana Roo, près de la mer des Caraïbes, Tulum réprésente l’un des bastions de la culture maya.

A l’Origine, la ville s’appelait Zama, faisant allusion au mot maya qui signifiait le “matin” ou le “lever du soleil”. Ce nom vient du fait que le site est situé au bord d’une falaise qui donne une vue imprenable sur la naissance d’un nouveau jour. Postérieurement, l’appellation du site s’est transformé en Tulum qui veut dire “muraille” “palissade” se référant aux muraillent qui l’entourent. On distingue une première muraille externe qui encercle trois côtés du secteur principal de l’antique cité. Cette zone comprend un espace rectangulaire d’environ 380 mètres, du Nord au Sud, et d’environ 170 mètres d’Est à l’Ouest. Quant à la Muraille intérieure, elle forme un rectangle d’environ 30 mètres sur 50.

Conseils : bien que le site paraisse petit, la vue est magnifique et l’histoire est très intéressante. Par ailleurs, il y a un restaurant devant l’entrée du site qui est très bon et pas excessif en termes de prix. Je vous le recommande !

 

5) Bacalar

Bacalar est une ville située sur les berges d’une lagune surnommée la lagune des 7 couleurs. En effet, selon les endroits, les couleurs ne sont pas les mêmes en raison de la profondeur des eaux. Vous pouvez ainsi trouver une profondeur de 30 cm au milieu de la lagune et quelques mètres plus loin, un cenote avec une trentaine de mètres de profondeur. La lagune couvre un espace de 42 km de long et 4 km de large. Elle est alimentée en eau douce grâce aux cenotes et rivières souterraines.

De nombreux excursions en bateau sont organisées.

Conseils : il s’agit probablement d’un des endroits les plus beaux au monde alors n’hésitez pas !