Location de voiture au Mexique : conseils et mises en garde

 
Vous envisagez de louer un véhicule pour votre séjour au Mexique mais vous vous posez des millions de questions sur le choix des agences, les tarifs etc. Voici un petit récapitulatif de l’ensemble des informations que vous devez avoir en tête.

 

Location de voiture en ligne sur internet

Quand on n’est pas très sûr de soi et qu’on n’est pas forcément adepte de l’aventure, on aime bien planifier à l’avance. Erreur fatale ! En effet, beaucoup sont ceux qui réservent leur voiture via des sites internets tels que Hertz. Si vous ne souhaitez pas vous faire arnaquer, il est préférable de louer votre voiture sur place, tel qu’à l’aéroport. Cela vous évitera les mauvaises surprises du genre surcoût d’assurance.
Pour ceux qui ne parlent pas espagnol, voici un peu de vocabulaire qui vous aidera à vous faire comprendre :

Louer : rentar
Une voiture : un carro
Une assurance : un seguro
Le prix : el precio
L’essence: la gasolina
La station essence : la gasolinera / la estación de gasolina
Le permis de conduire : la licencia de conducir
La carte d’identité : el ID (à prononcer comme le prénom Heidi)
Le péage: la caseta
L’arnaque : la estafa (j’espère que vous n’aurez pas à l’utiliser celui-là 😉 )

 

La corruption sur les routes

Je ne cherche pas à vous faire peur mais vous seriez surpris du nombre incontournable de faux policiers que vous pourriez croiser. Il se peut que de vrais policiers corrompus ou de faux vous arrêtent et vous demandent de l’argent en prétextant un truc bidon comme par exemple, vous n’avez pas de permis international. Je vous recommande de ne pas payer et de tenir tête MAIS si vous vous retrouvez dans cette situation au milieu de nulle part, en pleine nuit, ne prenez pas non plus de risques inutiles. Vous pouvez donner un petit billet pour vous en débarrasser mais ne vous ruinez pas pour autant. Pensez donc à répartir votre argent et ne pas mettre de grosses sommes dans votre porte-monnaie. Vous pourrez ainsi utiliser l’excuse de “je n’ai que ça”.

 

Le code de la route

Oui, dans la théorie, il y a un code de la route au Mexique. On a parfois du mal à y croire. N’essayez pas de vous la jouer à la mexicaine, à brûler les feux rouges, téléphoner en conduisant, ne pas mettre la ceinture… Respectez les indications et soyez attentif. En effet, même s’il y a deux voies en sens contraire telle une départementale et que ces deux voies sont occupées, une troisième imaginaire se créé. Je m’explique, une voiture en face de vous peut se mettre à doubler une autre voiture. Elle va donc se retrouver en face de vous, vous devez alors vous déporter sur ce qu’on appelle la bande d’arrêt d’urgence en français sinon vous allez vous la prendre en pleine face 🙂
Sinon, prenez aussi garde aux dos d’ânes (en espagnol “los topes”). Ils sont très très très pentus, prenez les en première si possible.
Pour plus de conseils, c’est ici.